Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
La nouvelle de Yasmina Hanane Mardi, 25 Mars 2014 09:50 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Les oranges amères 72e partie

Par : Yasmine HANANE

Résumé : Aimed avait tout compris au premier coup d’œil. Camélia était la femme dont son père était tombé amoureux un quart de siècle plus tôt. Ce dernier qui ne s’attendait pas à la revoir, avait passé la nuit à faire de grands pas dans le couloir…Le lendemain, Aimed se rendit au bureau pour discuter avec lui, et mettre de l’ordre dans cette situation biscornue.

Aimed hoche la tête :
-Oui ce matin, pour avoir des nouvelles de sa mère …Mais nous n’avons pas trop discuté.
-Et..Et que t’a t-elle dit… ?
-Que sa mère dormait encore, et qu’elle devait se rendre à l’institut pour récupérer ses toiles. Heu... Je devais l’accompagner, mais je n’ai pas pu…Je suis trop perturbé…Je voulais tout d’abord discuter avec toi.
Hassen tapote la main de son fils :
-C’est bon, mon fils…Je trouve Doria très mignonne et très intelligente….Ce qui est arrivé n’est la faute de personne…C’est le hasard qui fait encore des siennes.
-Papa, j’aimerais te demander tout de même quelque chose…
-Vas-y ….
-Je …Je crois qu’il faut tirer toute cette affaire au clair une fois pour toutes…Nous devrions nous rendre chez ces gens pour demander officiellement la main de Doria, et mettre cette dernière au courant de tout ce passé qu’elle ignore…
Hassen pousse un soupir :
-Je te disais que je ne voulais plus revoir Camélia…Par contre, pour ce qui est de tout dévoiler à Doria..J’en laisse le soin à sa mère. Elle devra bien expliquer à sa fille les raisons de son malaise.
-Peut-être n’a-t-elle pas le courage de le faire…
-Il le faut bien pourtant…La réalité est là…Nous devrions tous affronter des situations assez complexes dans la vie….
-Tu ne veux pas revoir Camélia papa ?
-Non…Je..Je suis désolé pour toi…Je pourrais cependant rencontrer Omar pour officialiser vos fiançailles…Entre hommes, nous nous comprenons….
-Cette rencontre inattendue avec Camélia, a provoqué en toi un choc…Tout comme pour elle d’ailleurs…Pourquoi ne tentes-tu pas d’enterrer le passé et de reprendre une vie normale ? Après tout, elle n’y est pour rien elle non plus…Elle ne voulait pas construire sa vie sur les débris d’une autre…C’est ça, n’est ce pas… ?
-Oui…..Je te l’ai déjà raconté…Seulement mon amour pour elle est toujours aussi fort…Peut-être bien plus fort que dans le passé…Hier, alors que je la voyais avancer vers nous, j’ai cru que je rêvais. Elle est toujours aussi belle, et aussi élégante, voire encore plus charmante qu’auparavant…Je..J’allais m’approcher d’elle pour la toucher et vérifier qu’elle était réellement là devant moi…Puis,  elle a eu ce malaise en me reconnaissant…..Je ne sais pas comment j’ai pu lui porter secours…J’étais dans tous mes états.
-Oui…Je comprends…
-Non fiston…Tu ne peux pas comprendre…Il faut vivre cette situation pour comprendre que le sentiment est souvent bien plus fort que la raison….C’est pour cela que je veux l’éviter….Aimed mon fils, tu me vois vraiment désolé que tout ne se passe pas comme tu le voulais, mais je sais que tu aimes Doria, et je ne veux pas que tu souffres….Epouse-là vite et emmène là loin d’ici….
Aimed baisse les yeux :
-Ce sera difficile pour moi de me marier dans de telles circonstances papa, mais je ne veux pas te harceler…Je saurais présenter les choses à Doria…
-Alors discute longuement avec elle, avant de tirer les conclusions…Cette fille est très intelligente…Elle saura tirer ses ficelles du jeu sans trop heurter les sensibilités..Si elle t’aime autant que tu l’aimes, elle surmontera cette épreuve.
Aimed soupire :
-Je vais tâcher de discuter avec elle avant de faire ma demande…L’affaire ne sera pas aisée, c’est certain, nous allons devoir affronter ensemble cette situation.
Hassen ouvrit ses mains :
-Tout finira par rentrer dans l’ordre…J’en suis certain…Il faut juste avoir le courage d’aller jusqu’au bout…Un jour peut-être que je pourrais moi aussi enterrer ce passé, et vivre le présent plus aisément en te sachant heureux dans ton ménage.
-Il le faut papa…Sinon, mon bonheur ne sera jamais complet.
Il allait se lever quand son mobile se met à vibrer. C’était Doria…Il décroche et la jeune fille lance
-Ah enfin je te tiens…J’ai tenté de te joindre ce matin..Tu devais m’aider à récupérer mes toiles et….
-Désolé Doria…Je devais te retrouver à l’institut certes, mais lorsque j’ai raccroché avec toi ce matin,  je me suis rappelé que je devais m’entretenir avec mon père de quelque chose d’important…Je ne pensais pas trop tarder….
-De quoi voulais-tu donc discuter avec ton père… ? De nous deux et de notre projet… ?
Aimed jette un coup d’œil à son père qui le regardait :
-Oui…C’est ça…Seulement comme ta mère avait eu ce malaise hier, nous avions pensé qu’il faudrait attendre encore quelques jours…Heu..Je veux dire attendre que ta mère se porte mieux pour officialiser nos fiançailles.
-Ma mère va beaucoup mieux…Elle est dans la cuisine en train de préparer le déjeuner…Je crois qu’elle était  stressée hier…Le médecin…Heu…Je veux dire ton père, n’avait rien détecté de sérieux…
-A la bonne heure…
-Alors que faisons-nous?


(À suivre)
Y. H. 

 
DIlem
DILEM DU 25 OCTOBRE 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos