Scroll To Top
FLASH
  • Aïn Defla : arrestation de 12 personnes suite à des actes de violence aprés un match de football 
  • Lutte contre la contrebande : 9 personnes appréhendées à In Guezam (MDN) 
  • Niger : 2 militaires tués dans l'explosion d'une mine à Diffa  
  • Turquie : deux pilotes tués dans un crash d'avion militaire    
  • AGO FAF : adoption des bilans moral et financier    

L’Algérie profonde / Actualités

L’Algérie profonde

56 projets en cours de réalisation

Les 56 projets visités touchent divers secteurs : l’enseignement supérieur,  l’éducation nationale, l’habitat, la santé, le transport et les infrastructures routières, la jeunesse et les sports et les ressources en eau, l’aménagement urbain, la sûreté urbaine, la culture, la formation professionnelle, le commerce…

Lors de sa dernière visite de travail dans la daïra d’El-Affroun, le wali, qui a inspecté 56 sites, a relancé, boosté des projets, levé les obstacles, accéléré les procédures, révisé les plannings de parachèvement des travaux pour les projets accusant du retard et levé les contraintes pour les projets en cours de lancement. Les 56 projets visités – pour la plupart d’envergure — touchent divers secteurs : l’enseignement supérieur, l’éducation nationale, l’habitat (près de 3 000 logements – quinquennal 2010-2014 —  et 1 300 AADL — nouveau programme), la santé (un hôpital de jour de 60 lits, un service de gynécologie…), le transport et les infrastructures routières (gare routière en réalisation, et intermodale en projet ; les voies d’accès à l’université ; le projet de doublement de la voie ferrée reliant El Affroun à Khemis-Miliana), la jeunesse et les sports (piscine semi-olympique, CSP, salle OMS), les ressources en eau, l’aménagement urbain, la sûreté urbaine, la culture, la formation professionnelle, le commerce… Les zones de Beni Mouimen et Bouroumi  se sont vu doter d’importants  programmes de restructuration et d’aménagement, qui révolutionnent notamment la première  (Beni Mouimen) jouxtant l’université et souffrant d’excroissances en matière d’habitat spontané. Bouroumi, quant à elle, est définitivement débarrassée de la décharge publique, aujourd’hui confinée et décontaminée. Sur place, le wali a annoncé l’implantation du marché de véhicules, d’une aire de jeux et d’espaces verts sur la superficie occupée par la décharge durant deux décennies. Le problème crucial d’inondation du quartier de la gare en saison pluvieuse vient de connaître son dénouement avec l’achèvement du projet. Et pour combler le déficit en eau potable, 5 nouveaux forages viendront cette année renforcer les 13 autres en service ; un apport nouveau pour  subvenir à la croissance urbaine, démographique et industrielle qui se profile  s’avèrera nécessaire a indiqué le wali, rassurant : “El-Affroun bénéficiera d’un transfert du barrage de Bouroumi, ce qui lui confèrera, à moyen et long terme, une certaine aisance pour répondre aux besoins des extensions urbaines futures.” Un autre projet dont la proposition a été faite par l’autorité de wilaya est la création d’une zone d’activité de 30 ha qui abritera des PME-PMI et augmentera, de ce fait, le ratio de richesse de la commune.


F S