Scroll To Top
FLASH
  • Le président tunisien décrète l'état d'urgence, allocution télévisée annoncée à 17h (TAP)
  • Yémen: la coalition arabe bombarde une fabrique de roquettes, 23 morts (tribus)
  • Une roquette lancée depuis une zone inconnue a explosé près d'une académie militaire à Kaboul (Télévision locale)
  • Nigeria : 200 exécutions en 48 heures, un carnage signé Boko Haram (Médias)

L’Algérie profonde / Actualités

L’Algérie profonde

Arrestation d’une ancienne infirmière à Chlef

À l’intérieur de son domicile, les policiers ont découvert 40 comprimés de psychotropes en plus du matériel médical destiné à la pratique de l’avortement.

Une ancienne infirmière, âgée de 58 ans, qui a transformé son appartement en clinique clandestine d’avortement à haï Bensouna, dans la commune de Chlef, a été arrêtée, en fin de semaine, par la police. Moyennant la somme de 50 000 DA, cette dame pratiquait illégalement des opérations d’avortement chez les jeunes filles célibataires tombées enceintes. D’ailleurs, le jour de son arrestation en flagrant délit, chez elle, par des policiers qui disposaient d’informations, la mise en cause était en train de pratiquer un avortement sur une jeune fille âgée de 27 ans, enceinte de deux mois. à l’intérieur de son domicile, les policiers ont découvert 40 comprimés de psychotropes en plus du matériel médical destiné à la pratique de l’avortement. Présentée devant le magistrat instructeur près le tribunal de Chlef, la mise en cause a été placée sous mandat de dépôt en attendant la tenue prochaine de son procès.
Par ailleurs, les éléments de la police judiciaire de la sûreté de wilaya ont procédé, au courant de la semaine, au démantèlement d’un lieu de débauche à haï Charra, au centre de la ville de Chlef. Durant cette opération, les policiers ont arrêté trois femmes, âgées entre 23 et 28 ans, en flagrant délit de prostitution dans un appartement appartenant au mari de l’une des deux femmes. Deux autres femmes ont également été arrêtées par les policiers au même domicile. L’une originaire du même quartier et l’autre de la localité de Chorfa à quelques encablures du centre-ville, ces deux femmes s’adonnaient à la prostitution clandestine moyennant des sommes financières qu’elles partageaient avec les tenanciers des lieux. Après une minutieuse fouille de l’appartement, les policiers ont aussi découvert et saisi une importante quantité de viagra ainsi que des pilules contraceptives. Accusées de création de lieu de débauche et de prostitution, hébergement de personnes s’adonnant à la prostitution et détention interdite de médicaments à des fins de commercialisation entre autres, les deux femmes ont été placées sous mandat de dépôt par le magistrat instructeur près le tribunal de Chlef, et ce, jusqu’à la tenue prochaine de leur procès. Quant au propriétaire du domicile qui servait de lieu de débauche, actuellement en cavale, il est activement recherché par les services de police.

A. C