Scroll To Top
FLASH
  • Au moins 30 migrants portés disparus au large de la Libye (OIM)
  • JMP 2015 (7e jour) : l'Algérie, toujours 4e au tableau des médailles
  • Migrants : le Royaume-Uni prêt à accueillir des milliers de réfugiés (Médias)
  • CAN-2017/Qualifications - Lesotho-Algérie: dernière séance d'entraînement des Verts à Pretoria
  • Double attentat au Cameroun (Agences)

L’Algérie profonde / Actualités

L’Algérie profonde

Brèves

Un suicide  à Bir Mokadam
Les habitants de la cité des 75-Logements de la commune de Bir Mokadam, à quelque 30 km du chef-lieu de la wilaya, ont découvert, il y a trois jours, un homme pendu à l’une des fenêtres de sa maison, apprend-on de source sûre. Il s’agit du malheureux R. T., marié et père de deux enfants, qui exerçait au niveau du secteur sanitaire la fonction de technicien supérieur de la santé. Selon les témoignages des habitants du quartier, la victime ne souffrait d’aucune maladie et  avait une forte personnalité, ce qui a laissé place aux spéculations. Le cadavre a été transporté à l’hôpital de Chéria pour autopsie et une enquête a été ouverte par les services de sécurité pour déterminer les causes du suicide.

Mohamed B.

Crime crapuleux à El-Kala
Le quartier Boulif, dans la commune d’El-Kala, wilaya d’El-Tarf, a été avant-hier le théâtre d’un crime abominable. En effet, un chauffeur de taxi a été froidement poignardé par un jeune âgé de 23 ans, boulanger de son état, à la rue Frantz-Fanon. Le chauffeur de taxi est mort sur le coup et sa dépouille a été transférée à la morgue de l’hôpital d’El-Kala. L’assassin, qui a pris la fuite une fois son forfait accompli, est activement recherché par les éléments de la Sûreté urbaine. Une enquête est ouverte pour déterminer les circonstances de ce crime qui a mis les habitants de la commune en émoi.

T. B.

16 plages autorisées à la baignade à Annaba
La direction de l’environnement de la wilaya de Annaba vient de donner son accord pour l’ouverture de 16 plages au public durant la saison estivale 2005. Les plages autorisées à la baignade sont situées dans les communes de Annaba, Seraïdi et Chetaïbi pour la majeure partie d’entre elles et ne présenteraient aucun danger pour les estivants. Les autres points du littoral ne répondant pas aux normes de sécurité parce que se trouvant sur des récifs dangereux ou soumis à des courants seront strictement interdits au public.
Le plan bleu de cette année à Annaba a exclu de fait les plages polluées de la cité Seybouse et d’autres sites incontrôlables dans la commune de Chetaïbi à hauteur de Aïn Barbar.

A. Allia