Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Actualités

L’Algérie profonde

Des travaux de réfection confiés aux nouvelles PME

Ces opérations, qui seront lancées dès la fin des procédures réglementaires, sont inscrites dans le cadre du programme dit des “travaux d’utilité publique à haute intensité de main-d’œuvre” (Tup-Himo) 2013.

Parmi les nouvelles mesures qui tendent à encourager les petites et moyennes entreprises créées dans le cadre des différents dispositifs de soutien financier de l’état, l'octroi d'une proportion de la commande publique à celles qui ont bénéficié de financements de l’Ansej et de la Cnac. Cette mesure est en train se mettre en place d’une manière progressive par les administrations et les organismes publics, dans le cadre de la décision du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité de vouloir consacrer un quota de 20% des marchés publics aux jeunes entreprises créées dans le cadre des dispositifs sus-cités. C'est aussi ce que confirme cette annonce d’une consultation émise par les services de la direction de l’action sociale de wilaya. Dans la note introductive de l’annonce, il est souligné la volonté des pouvoirs publics de mettre tous les moyens permettant de lutter contre le chômage, en encourageant les entreprises créées dans le cadre des dispositifs Ansej et Cnac. Ces dernières sont désignées pour prendre part aux travaux de réfection de groupes scolaires. Inscrits dans le cadre du programme dit des “travaux d’utilité publique à haute intensité de main-d’œuvre” (Tup-Himo) 2013, les opérations de réfection, qui seront lancées dès la fin des procédures réglementaires, s’effectuent en application de l’arrêté du wali, d'une part, et conformément au code des marchés publics, notamment son article 55 bis visant à encourager les petites et moyennes entreprises (PME). Ainsi, il est consacré un lot de travaux de réfection d’un groupe scolaire situé dans la commune de Aziz, 90 km à l’ouest du chef-lieu. Les entités artisanales et les autres PME désireuses de prendre part à la consultation de travaux de réfection d’écoles sont aussi conviées à consulter les conditions exigées et à déposer leurs offres pour d'autres lots avant la date de clôture fixée au 12 août 2013. Bien que la décision du ministère relative à l’encouragement des PME n’ait pas encore précisé la clause devant obliger les services publics à accorder 20% des marchés, elle sera effective dès l’aboutissement de la démarche conjointe entre le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale et le ministère des Finances pour la généralisation de son application, est-il indiqué.

M. E