Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Actualités

Détournement du foncier agricole À CHLEF

El-Heranefa : l’exploitation agricole Chenouana squattée

L’exploitation agricole Chenouana (commune d’El-Heranefa), au sol fertile, donnait jadis différentes variétés de produits agricoles. © D. R.

Quarante individus, connus dans la région comme étant une maffia du foncier, ont réalisé  illégalement des habitations de fortune, avec la complicité de plusieurs anciens élus locaux. 

Malgré les multiples actions intentées en justice depuis des années par des dizaines de propriétaires terriens à l’encontre de plusieurs squatteurs, le problème concernant l’exploitation agricole Chenouana (commune d’El-Heranefa), précisément au douar d’El-Khenansa, au nord-ouest du chef-lieu de la wilaya de Chlef, n’est toujours pas réglé.

D’une superficie totale qui avoisine 80 ha, cette exploitation qui faisait vivre des centaines de personnes et qui donnait, jadis, une production agricole de différentes variétés d’une très grande qualité compte tenu de la fertilité de son sol est aujourd’hui non seulement à l’abandon, mais occupée illicitement par des individus qui n’ont rien à voir avec l’agriculture.

“Ces derniers, au nombre de 40 squatteurs, tous connus dans la région comme étant une maffia du foncier, occupent depuis des années l’intérieur de cette exploitation agricole dans laquelle ils ont réalisé illégalement, car ils ne disposent d’aucun document officiel qui prouve que cette terre leur appartient, des habitations secondaires et de fortune.  C’est avec la complicité de plusieurs anciens élus locaux qu’ils avaient pris possession de cette exploitation. 

Même le matériel agricole qui s’y trouvait et qui était composé de différents engins et autres équipements indispensables au travail de la terre a totalement disparu des lieux. Tout a été pillé par ces individus qui se cachaient derrière la bande qui gérait autrefois notre APC, y compris une importante parcelle de cette terre, sur laquelle nous travaillions avec abnégation et professionnalisme, car nous sommes des agriculteurs de père en fils, a été cédée à certains de leurs proches.

Aujourd’hui, alors que nous sommes entièrement ruinés, nous comptons beaucoup sur la justice et aussi sur les autorités administratives locales que nous avions maintes fois saisies pour que justement justice nous soit enfin rendue”, se lamente le représentant des dizaines de familles qui espèrent voir un jour le bout du tunnel.

Contactés pour avoir plus d’éclairage sur cette scabreuse affaire, ni les occupants de cette terre ni les anciens élus communaux n’ont voulu s’exprimer sur la situation qui commence, selon nos dernières informations, à faire l’objet d’une particulière attention de la part des responsables administratifs locaux. On nous a même fait savoir d’après certaines indiscrétions qu’une enquête de la part des services de sécurité sera bientôt entamée.
 

AHMED CHENAOUI 

 



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER