Scroll To Top
FLASH
  • Réserves d'or: l'Algérie au 25 ème rang mondial avec 173,6 tonnes en 2014 (Conseil mondial de l'or) 
  • Tissemsilt : des dizaines d'habitants de Selmana protestent contre les coupures d'électricité 
  • Le personnel médical de l'hôpital de Dellys (Boumerdes) proteste contre les agressions   
  • Tribunal criminel: report du procès des 22 faussaires liés à un groupe terroriste 
  • La programmation des évaluations pédagogiques laissée à l'appréciation de chaque directeur de l'éducation (ministère)   
  • Tlemcen : saisie de 7 quintaux de déchets de cuivre destinés à la contrebande vers le Maroc (Douanes)  

L’Algérie profonde / Actualités

L’Algérie profonde

Formation continue pour les prothésistes dentistes

Pour ses onzièmes journées dentaires algéro-françaises qui se sont déroulées jeudi au centre hospitalo-universitaire de Tlemcen, l’Ecole dentaire algérienne (EDA) a choisi le thème “Nouvelles perspectives en implantologie”. Cette journée scientifique qui s’inscrit dans le cadre de la formation médicale continue en prothèse dentaire mise en œuvre depuis plusieurs années par cet établissement d’enseignement supérieur, s’est déroulée avec la participation de jeunes praticiens et de professeurs émérites à l’instar du Dr Pault Mattout, fondateur et directeur du groupe d’études en parodontologie et implantologie de Marseille qui a abordé la question des risques professionnels dans les différentes spécialités de l’art dentaire et la manière de la prévenir pour le bien-être du patient et du professionnel. Le docteur Sédjelmaci Chawki, directeur de l’école dentaire a déclaré “que cette journée d’étude parrainée par le wali et le directeur de la santé, vise à explorer l’évolution des nouvelles techniques en matière de connaissance médicale et assurer la formation des jeunes futurs prothésistes sous la direction de spécialistes renommés dans le monde et expérimentés dans de domaine”.
Il ajoute que “l’EDA compte cette année attirer l’attention des professionnels et étudiants sur l’apport thérapeutique de l’implantologie et la parodontologie et comment adapter cette spécialité à l’environnement national”.
En marge du déroulement du séminaire, l’EDA a organisé en partenariat avec l’Ansej, l’Anem, Sonatrach et le CPA, une exposition sur les débouchés professionnels offerts aux étudiants afin qu’ils puissent d’ores et déjà réfléchir sur la possibilité d’ouvrir leurs propres cabinets privés avec le soutien de l’Etat.


B. A.