Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Actualités

MOSTAGANEM

Les habitants réclament une maternité de proximité à Stidia

©D. R.

Il n’est un secret pour personne que la couverture sanitaire à travers la wilaya de Mostaganem demeure en deçà des attentes de la population locale pour laquelle avoir un service public performant en matière de santé est primordial. Cette doléance est particulièrement vraie en ce qui concerne les structures hospitalières pouvant prendre en charge les femmes enceintes, à l’exemple de Stidia, une commune côtière de plus de 15 000 âmes, à caractère agricole et touristique, qui se trouve aujourd’hui sans maternité depuis une année après la fermeture de l’ancienne pour des raisons inconnues. “Et pourtant, elle fonctionnait le plus normalement du monde”, nous a-t-on indiqué sur place. À l’unisson, les habitants réclament le droit d’avoir des soins de proximité et la réouverture de la maternité. Un homme d’un certain âgé nous confia que lorsque la mairie a quitté les locaux de la villa de l'ex- kasma et a emménagé ailleurs à l’époque de l'ancien directeur de la santé Belkheir en présence de l'ex-wali Hocine Ouadah, ce dernier avait déclaré que le lieu sera retenu pour une nouvelle polyclinique. Mais depuis, ni polyclinique, encore moins de maternité qui ne sert actuellement que pour vacciner les enfants de 9h à 11h uniquement le mercredi. “Le mépris de la population n'a pas de limite !”, s’est-il exclamé, non sans dissimuler une colère sourde.

M. S.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER