Scroll To Top
FLASH
  • Un terroriste abattu par les forces de l'ANP à Tizi-Ouzou
  • Illizi : 70 ressortissants égyptiens établis en Libye rapatriés vers leur pays
  • 40 policiers blessés et incendie du siège de Daira de In Salah (ministère de l'Intérieur)

L’Algérie profonde / Actualités

GUELMA

Les trottoirs squattés par les commerçants

Des commerçants ayant pignon sur rue agissent sans état d'âme et font fi des lois de la République, puisqu'ils accaparent les trottoirs en étalant leurs marchandises, leurs cageots, les équipements relatifs aux grillades, rôtissoires, tables et chaises, etc. Ce phénomène a pris de l'ampleur ces derniers mois face au silence affiché par les services compétents qui ne réagissent pas devant ces dépassements qui pénalisent le cadre de vie des citoyens. Ce sont particulièrement les artères principales du chef-lieu de wilaya qui sont affectées par ces dysfonctionnements, en l'occurrence les rues Announa, Athmane-Meddour, Mohamed-Debabi, Slimani-Amar et celles du centre-ville. Les passants, notamment les enfants, la gent féminine et les personnes âgées, effectuent de dangereux slaloms au risque de leur vie, car les trottoirs sont accaparés par ces commerçants, peu soucieux de la sécurité d'autrui. Le boulevard Souidani-Boudjemâa, censé être la vitrine de la wilaya, n'échappe pas à cette clochardisation, au vu et au su de tout le monde.
Les automobilistes se garent impunément en deuxième position et créent des embouteillages monstres durant toute la journée, au grand dam des citoyens qui endurent un calvaire sans précédent. Des objets hétéroclites, chaises, cagettes, pots de fleurs et même de grosses pierres sont disposés sur la chaussée, le long des magasins, pour empêcher le stationnement des véhicules !
Des altercations opposent quotidiennement ces marchands irascibles à des automobilistes en quête d'un espace pour s'adonner à des courses et à des absences momentanées. Guelma souffre de ces incivilités à longueur d'année, car des mesures énergiques ne sont pas prises à l'encontre des contrevenants qui se croient tout permis. Un père de famille nous affirme : “Notre ville est prise en otage par des gens sans scrupules qui squattent les trottoirs et la chaussée réservés respectivement aux piétons et aux véhicules ! Des accidents sont souvent enregistrés, et les responsables ne sont pas sanctionnés par les services compétents. Nous saisissons cette opportunité pour lancer un appel pressant aux autorités locales, dont la mission est de veiller à la sécurité, au bien-être et à la santé des citoyens qui sont les victimes de certains commerçants irrespectueux.”

H. B.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER