Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Actualités

L’Algérie profonde

Opération de nettoiement

La situation de manque d'hygiène et de propreté a atteint des proportions telles qu'il a fallu l’intervention des services de l’environnement de la municipalité qui ont décidé d'organiser une opération de nettoiement de grande envergure touchera plusieurs quartiers de la ville.

Cette opération intervient au moment où l'enlèvement des ordures ne s’est pas fait depuis plusieurs jours provoquant, à certains endroits, des amoncellements d’ordures et d’objets divers qui provoquèrent des odeurs pestilentielles émanant des déchets et des matières en putréfaction.
Les odeurs qui se répandaient à plusieurs mètres à la ronde n'ont pas fait qu'incommoder les narines des riverains et des résidents des quartiers périphériques, mais aussi celles des passants et des automobilistes qui traversaient ces endroits.
La chaleur suffocante aidant, il était devenu quasiment impossible de respirer l’air qui se dégageait de ces dépotoirs d’ordures où des insectes, des bestioles et des carnassiers avaient proliféré. Ne pouvant plus contenir leur exaspération en raison de l’absence d’enlèvement des ordures ménagères depuis plusieurs jours, certains citoyens n’ont pas hésité à pointer du doigt les services communaux qui, disent-ils, font preuve de négligence vis-à-vis d’un problème aux conséquences graves pour la santé des habitants. Certains résidents ont déclaré que leurs quartiers ne bénéficiaient que de 3 rotations par mois en moyenne, situation qui a provoqué l’amoncellement des ordures et la propagation de la saleté.
La circulation automobile avait encore compliqué les choses en répandant  sur plusieurs mètres le contenu des sacs éventrés. Des citoyens se sont étonnés sur le motif ayant poussé les responsables communaux à faire sortir les véhicules de ramassage pendant la journée alors que le travail nocturne est plus indiqué en pareilles circonstances pour ne pas éviter les problèmes d’accès aux décharges d’ordures.
Interrogé sur la situation endurée par les habitants des quartiers où les enlèvements n’ont pas été faits depuis plusieurs jours, le directeur communal de l’environnement a déclaré que le problème est dû au manque de véhicules de ramassage des ordures en nombre insuffisant. Car, dira-t-il, le parc utilisé comptait plusieurs véhicules immobilisés pour différentes pannes. “Les véhicules en panne ayant été réparés, la situation va redevenir normale puisqu’un programme d’urgence et de mobilisation de tous les moyens de la commune a été mis en place.” “L’enlèvement des ordures à travers les quartiers périphériques de Damiette, Chelaala, Talaïche, Batti a commencé samedi grâce à la mobilisation des moyens de la municipalité, des organismes et administration tels que l’ADE, ONA, DUCH, EPCET, etc.”.
Cependant, il a été déploré l’absence de participation des citoyens et la non-implication des associations de quartier et de la société civile à l'opération de nettoiement en dépit des appels lancés à la radio locale. Selon le vice-président de l’APC, “l’opération de nettoiement se fera d’une manière cyclique afin que la capitale du Titteri retrouve son lustre d’antan”.

M E B