Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Magazine

#LibertéVENDREDI

Le bitcoin

©D.R.

Depuis son lancement le 3 janvier 2009, la première monnaie virtuelle le «Bitcoin», fait un tabac dans le monde. Dans une annonce faite le 2 mai dernier, son créateur Satoshi Nakomoto,  a indiqué que le « Bitcoin », circule près de 16 million dans  le monde actuellement.

Définition du Bitcoin

Le Bitcoin est l’amalgame de deux mot anglais ; bit : unité d’information (elle peut prendre 0 ou 1 comme valeur), et coin signifie pièce. En effet, c’est la monnaie cryptée la plus populaire au monde, en vu de son taux de change et des fréquences de transaction financières.

Il est également à noter que, le Bitcoin est une crypte- monnaie. Cette dernière est une monnaie virtuelle, mais, à la différence de l’argent virtuel, celle-ci est cryptée et les échanges entre acheteurs et vendeurs sont quasiment intraçables. Ce procédé est un avantage pour la confidentialité des transactions, mais d’une part, c’est une monnaie très prisée par les criminels de tout genre.

Outre la facilite d’achat et de vente, le Bitcoin est entré en bourse, ce qui en fait une monnaie sujette à l’achat et à la demande, cette fluctuation est proportionnelle au marché, a-t-il cité dans « La Bourse ».

Le Bitcoin a subit une évolution fulgurante : le 9 février 2011, il a atteint la parité avec le dollar. A noter que, le 29 novembre 2013,  la valeur d’un Bitcoin a dépassé celle de l’once d’or. Le symbole de la monnaie est un B avec deux barre, il est indexé dans les formalismes mondiaux et possède un équivalent en Unicode, son signe monétaire est (BTC).

Cette monnaie virtuelle est de plus en plus utilisée et approuvé comme moyen de payement, on peut acheter des articles sur le net, réserver une chambre d’hôtel ou même un hébergement pour un site, et cette tendance s’accroit de plus en plus avec l’insonorité de cette monnaie.

Voici un petit historique ses fluctuation provenant de http://www.fhimt.com :

 

Fonctionnement sommaire du Bitcoin

Le Bitcoin est une monnaie décentralisée, ce qui veut dire qu’à l’inverse des monnaies conventionnelles qui sont centralisés et dirigés par la banque centrale en Algérie par exemple, le Bitcoin est une monnaie de partage entre ses utilisateurs et un système de partage peer-to-peer, sans trop rentrer dans des détails techniques, pour plus d’information, veuillez consulter ce site : https://bitcoin.org/en/how-it-works

 Le « mining » ou minage est le procédé qui transforme la  blockchain ou chaîne en Bitcoin, d’ailleurs, tous les utilisateurs peuvent le faire indépendamment des autres, et cela amène à créer des pics d’utilisations de cette monnaie.

Le Bitcoin est limité à 21 millions d’unité, et chaque unité est divisible en 8.

Bitcoin est Open Source

Le premier portemonnaie a eu un avantage sur les autres, qui est justement sa primalité dans ce marché, son essor est aussi dû à la forte sécurité et à la robustesse des algorithmes de cryptage de cette monnaie.

Ce qui a fait la notoriété du biscotin,  c’est aussi le fait que les algorithme de cryptage sont libre de droit et son code est open source, cela signifie que tout le monde peut avoir accès au code de cryptage (l’utiliser, l’améliorer sans risque). Ces algorithmes même en connaissant leur fonctionnement,  ils ont été conçus de manière à ce que nul ne puisse interférer dans le système d’une manière illégale, pour plus d’information voir ce lien https://github.com/bitcoin/bitcoin.

Révélation du créateur

Personne ne connaissait la véritable identité du créateur de cette monnaie.  Craig Wright un entrepreneur australien a annoncé sur la BBC qu’il était le créateur du Bitcoin, en donnant des preuves, des messages crypté avec des clés authentifiés de la personne sous le pseudonyme de Satoshi Nakomoto. Sur ce choix d’anonymat, il a indiqué « j’ai préféré ne pas le faire, je veux travailler, je veux continuer à faire ce que j’ai envie de faire. Je ne veux pas d’argent, Je ne veux pas être célèbre, Je ne veux pas qu’on m’admire. Je veux juste qu’on me laisse tranquille », même si des doutes subsistes quant à la véracité des propos de Craig Wright, les semaines à venir nous le dirons.

Mohamed Abdel Kader BENCHENOUF


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER