Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / NOMAD(EPAU)/Réd-Num-"Liberté"

#LibertéVENDREDI

« ANORMAL »

Une scène du film "Normal" réalisé par Merzak Allouache (2012)/©D.R.

Les réels problèmes de la société apparaissent souvent comme des choses futiles, qui ont peu d’importance. L’homme, de ce fait, les oublie, les immerge dans son grand bol quotidien. Celles-ci deviennent des choses qu’on qualifie de « NORMALES », ce qui conduit l’individu souvent, à mal se comporter envers son prochain et envers son environnement. De ce fait, l’état d’équilibre sociétal se voit rompu. Ces choses très banales avec lesquelles nous vivons tel un paradigme, nous les appelons « Anomalies ».

 Dans la société Algérienne particulièrement, une société en mutation, ces anomalies sont nombreuses. Mettons nous dans l’esprit d’un Algérien qui ne détecte pas ces anomalies et pour qui «  KOULECH NORMAL » et voyons comment il réfléchit.

 Doubler par la droite, tolérer que des enseignants enseignent des langues qu’eux même ne maitrisent pas, qu’il y ait des parents qui se préoccupent plus de leur élévation dans le rang social que de l’éducation et de l’apprentissage de leurs enfants, des femmes qui ne peuvent se balader dans les rues sans risquer d’entendre des commentaires désagréables de la bouche d’hommes, avoir honte de parler de son identité et de son histoire, avoir peur de donner très souvent son avis. Tout ca, est pour ainsi dire, devenu tout à fait « NORMAL ».

Vous allez vous dire qu’après avoir lu ceci, les choses sont moins normales que ce qu’elles paraissent. Alors, pourquoi avons-nous tant de mal à détecter ce genre de contradictions?

Commençons d’abord par définir la norme. Ce qui définit une norme est sa répetabilité. Ces phénomènes qui vivent avec nous en routine, se répètent quotidiennement, et chaque jour est la pour confirmer la normalité des anomalies. Ceci relève tout simplement d’une crise, une crise qui est née par le contact, de prime à bord, de la colonisation mais aussi du contact permanent de la dite « mondialisation ». Cette crise est le fruit du fait que nous ne soyons plus d’accord sur beaucoup de définitions, les définitions mêmes qui se résumeraient au code vestimentaire ou à la langue.

 Ceci nous mène à dire que nous avons perdu une partie de ce bon sens qui faisait que la société réfléchissait tel un individu, car ce bon sens est ce qui cimente les liens entre les personnes, c’est ce bonjour du matin qui ne changera pas, car tout le monde en a décidé ainsi.

 Ainsi, cette Algérie qui aspire à la définition des droits de ses citoyens, à l’évolution et surtout à la paix, recouvrera pour sur son harmonie d’antan. Cette harmonie que l’homme recherche depuis son arrivée sur terre. Cet équilibre se verra répondre à des besoins bien déterminés, avec des réponses apportées par la société elle-même. Celle-ci se verra faire des choix qui ne remettront en cause la foi de personne.

 Au delà des anomalies qui semblent pour la plus part normales, laissez-vous surprendre par le nombre de choses qui sont vraiment « NORMALES » dans notre pays. Regardons le coté positif des choses, soyons nous-mêmes, fiers de notre identité, de notre culture et de nos aspirations. Car après tout, nous avons la meilleure « bouffe » au monde, et la gastronomie ne ment pas quand il s’agit de normes.

                            Celya Benyahia

NOMAD(EPAU)/Rédaction Numérique de "Liberté"

ARTICLES CONNEXES


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER