Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Vente d'appareils de chauffage sans certificat de garantie

11 commerçants verbalisés à Oran

© D. R.

Pas moins de onze commerçants d’équipements domestiques ont été verbalisés récemment à Oran par les services du contrôle de la qualité, pour vente d'appareils de chauffage à gaz à des clients sans certificat de garantie, a-t-on appris dernièrement de la direction du commerce. Onze commerçants de la ville d’Oran, spécialisés dans la vente d’équipements domestiques sur 25 contrôlés, ont été verbalisés avec poursuites judiciaires à la suite d’une enquête nationale sur la conformité des appareils de chauffage à gaz à usage domestique, a indiqué le chef du bureau produits industriels et services de la direction du commerce de la wilaya d’Oran, Mohamed Bachir.

Cette infraction est liée au non-respect de la garantie d’appareils de chauffage à gaz vendus aux usagers finaux (consommateurs), a-t-il ajouté. Le certificat de garantie, accompagnant le produit industriel commercialisé, est un document de sécurité accordé à l’utilisateur final pour une période donnée, conformément à la réglementation en vigueur, car il s’agit d’un produit sensible, a expliqué le même responsable.

D’autre part, cette enquête nationale sur la conformité des appareils de chauffage à gaz, qui a été déclenchée en octobre dernier, a touché également à Oran trois usines implantées à Oued Tlélat, Bethioua, et Es-Sénia qui fabriquent une gamme de produits électroménagers, dont elles ont arrêté la fabrication, celle des appareils de chauffage à gaz depuis 2014, a-t-on signalé au passage.

L'enquête technique touchant les appareils de chauffage à gaz se poursuit pour toucher aussi bien les importateurs, les grossistes que les détaillants de la ville d’Oran qui assurent la commercialisation de ces équipements domestiques sensibles. Les chauffage à gaz défectueux continuent, chaque hiver, de faire des victimes parmi les populations, a-t-on rappelé.
 

APS 



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER