Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Ain témouchent

28 points de vente de moutons prévus pour l’Aïd El-Adha

 Les services de l’inspection vétérinaire de la wilaya d’Aïn Témouchent, conformément à un arrêté du wali et au programme tracé par le ministère de tutelle portant sur l’organisation des marchés de vente des moutons de sacrifice, ont désigné pour cette année 28 points de vente du mouton de l’Aïd El-Adha, y compris les deux marchés hebdomadaires de bestiaux implantés l’un à Aïn El-Arba et l’autre au chef-lieu de wilaya, et ce, en coordination avec les services de sécurité et des autorités locales. Ces désignations ont été arrêtées après étude de toutes les propositions faites par les communes. Pour la circonstance, une trentaine d’inspecteurs et de contrôleurs vétérinaires au même titre que la brigade centrale de l’inspection de wilaya ont été mobilisés pour l’encadrement de ces espaces et le contrôle sanitaire des moutons qui se fera gratuitement dans l’ensemble des marchés aux bestiaux.
En parallèle, un programme a été élaboré pour le contrôle des abattoirs publics durant les journées de l’Aïd afin d’éviter la propagation de certaines maladies qui apparaissent durant cette période, comme le kyste hydatique. Selon Moussaoui Mohamed, inspecteur vétérinaire principal auprès de la direction des services agricoles de la wilaya, chaque commune est dotée soit d’un inspecteur vétérinaire soit d’un technicien vétérinaire alors que les grands centres urbains tels que Aïn Témouchent, Béni Saf et Hammam Bou-Hadjar seront supervisés par des brigades mobiles. Lors du déplacement du cheptel, les propriétaires de moutons de sacrifice sont tenus de se munir d’une autorisation de vente et d’un certificat médical de bonne santé de l’animal. Dans le même sillage, les services vétérinaires ont entamé une opération de vaccination contre la fièvre aphteuse dans les différentes communes de la wilaya, exécutée en deux étapes.  


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER