L’Algérie profonde / Ouest

L’Algérie profonde

BRÈVES de l’Ouest

©D. R.

Alors que sa belle-mère a succombé à ses blessures : Le présumé assassin d’une famille arrêté à Tiaret
Le présumé auteur du triple meurtre perpétré dans la nuit de vendredi dernier au quartier Trig El-Beidha, à Tiaret, assassinant sa femme, son beau-père et sa belle-sœur, a été arrêté, moins de 24 heures après son forfait, soit en fin de journée de ce dimanche, en s’apprêtant à regagner la wilaya de Mascara. Ce dernier, B. Mohamed, âgé de 24 ans,  radié du corps de la Gendarmerie nationale, a été trahi par son téléphone portable puisqu’un de ses appels a été localisé par les enquêteurs avant de l’interpeller alors qu’il se cachait chez des proches. Par ailleurs, sa belle-mère, également poignardée par le gendre, a succombé à ses blessures après avoir été admise à l’EPH de Tiaret dans un état comateux. M. Farida, âgée de 58 ans, originaire de Frenda et retraitée de l’éducation nationale, est morte durant la soirée de dimanche. Le mobile et les circonstances de ce drame ne sont pas encore élucidés.

R. Salem

Réouverture du cabinet de roquia de Belahmar à Relizane La justice dit non
Le procureur de la République près le tribunal de Relizane a rejeté la demande d’ouverture du cabinet Bachair El Chiffa domicilié à Sidi Khettab, du médiatique raqui Belahmar connu sous le sobriquet de Abou Mouslim, fermé en décembre dernier, apprend-on d’une source digne de foi. Rappelons que ce dernier a été condamné à six mois de prison avec sursis ainsi que quatre infirmiers composant son staff médical à trois mois de prison avec sursis pour pratique d’une activité commerciale sans registre du commerce, utilisation de substances médicales sans autorisation, recrutement d’un personnel infirmier de manière illégale, usage de substances dangereuses et déversement de celles-ci de manière clandestine dans des endroits inappropriés.

E. Yacine

El-Bayadh : Grève des travailleurs de l’Enit
Pour n’avoir pas perçu leur salaire depuis plus de six mois, les travailleurs de l’entreprise publique de bâtiment  Enit ont observé, hier, un piquet de grève devant le siège de la wilaya pour réclamer leur dû et par la même occasion alerter les pouvoirs publics quant à leur situation professionnelle qui se détériore de jour en jour. Pour les contestataires, il ne suffit plus de régler le problème des salaires puisque “la situation demeure inchangée depuis plus de deux ans et au rythme où vont les choses, l’entreprise risque de mettre la clef sous le paillasson…”, s’indignent-ils. En effet, d’après nos échos, même le plan de charges fait défaut pour une entreprise qui fait travailler plus de 600 employés. “Comment arriver à payer un salaire, lorsque vous avez 5 chauffeurs pour un engin qui fonctionne une fois par semaine ?” nous dira un responsable qui a choisi de garder l’anonymat, avant de rajouter que l’entreprise croule sous les dettes.

A. Moussa

Mostaganem : Un cadavre repêché à la plage d’Achaâcha
Les éléments de l’unité secondaire de la Protection civile de Achaâcha, sont intervenus lundi dernier à 20h30 à la plage de Sidi Ladjel, située dans la daïra de Achaâcha, 90 km à l’est du chef-lieu de la wilaya de Mostaganem où le corps sans vie d’un pêcheur, âgé de 40 ans, a été aperçu, étendu sur le rivage. La dépouille a été déposée à la morgue de l’EPH de Achaâcha.

M. S.