Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

SIDI BEL-ABBÈS

Grève de la faim des souscripteurs aux logements LSP

D’énormes retards enregistrés dans la réalisation et la réception des logements. © D.R.

Cette action vise à protester contre l’énorme retard enregistré dans la réalisation et la réception de leurs logements.

Une quarantaine de souscripteurs aux 78 logements LSP sis à la Zhun nord du quartier Sidi Djilali ont entamé, depuis samedi dernier, une grève de la faim illimitée.
S’installant sous une tente dressée face au chantier en question, cette action vise à protester contre l’énorme retard enregistré dans la réalisation et la réception de leurs logements de types F3 et F4. Les manifestants brandissaient des banderoles sur lesquelles on pouvat lire, entre autres, “On veut nos logements”, “Il nous ont escroqués”, “Nous voulons des décisions et non des promesses” et “Nous exigeons une enquête”. Selon ces derniers, les travaux de ce projet, entamés en 2009, sont à l’arrêt depuis 2013 malgré le versement de plus de 100 millions de centimes par personne. “Nous sommes de simples citoyens et nous souffrons le martyre pour payer les loyers de la location dont les prix dépassent 20 000 DA/mois. Malheureusement, tous nos cris de détresse auprès des responsables locaux et même auprès des différents ministres de l’Habitat qui se sont succédé n’ont servi à rien et n’ont pas convaincu ce promoteur qui nous a escroqués”, dira l’un des souscripteurs.
Et d’ajouter : “Au début, les prix étaient fixés à 280 millions pour les F3 et 290 millions pour les F4, mais après lui avoir versé la première tranche, il a doublé les prix, mais on a refusé cette augmentation, et par la suite on a décidé de porter plainte contre lui en justice, et on a eu gain de cause.” En vain. À ce propos, les protestataires signalent que “lors d’une réunion tenue en juillet 2016, au ministère de l’Habitat, le promoteur s’est engagé en notre présence par écrit de nous remettre les actes de vente sur plan (VSP), avant la fin du même mois et d’achever les travaux dans un délai de 6 mois. Mais quelques jours après et face à l’impunité dont il s’enorgueillit, il a changé d’avis et a transformé la formule des logements, les revendant à d’autres souscripteurs au prix du promotionnel”. Dans l’espoir de voir la cadence des travaux s’accélérer, les souscripteurs de ces logements LSP réclament avec insistance une intervention du premier responsable de la wilaya, afin de débloquer la situation et rétablir ces personnes dans leurs droits, et ce, en confiant ce projet à une entreprise publique.


A. BOUSMAHA


 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER