Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Les oueds pris d’assaut par les jeunes à Aïn Témouchent

La Protection civile sensibilise

© D.R.

Bien qu’il ne fût enregistré qu’un seul cas de noyade au niveau de l’oued Tafna dans la wilaya d’Aïn Témouchent contre 17 cas au niveau national, la prudence reste de mise. Les baignades anarchiques constituent un réel danger. Le phénomène prend de l’ampleur dans la wilaya où les adolescents, en particulier ceux qui résident dans des régions éloignées du littoral, prennent plaisir, au risque de leur vie, à se baigner dans des lacs, des oueds et des barrages non surveillés et dans la plupart des cas pollués. Face à l’absence d’alternative, comme les piscines de proximité que les pouvoirs publics auraient pu réaliser dans certaines communes éloignées, la priorité est donnée au volet de la sensibilisation avec des campagnes de proximité menées par la Protection civile en coordination avec les associations dans plusieurs endroits où se trouvent ces plans d’eaux, et ce, afin d’éviter le pire. Des visites inopinées sont effectuées par les éléments relevant des unités de la Protection civile de la wilaya d'Aïn Témouchent aux endroits non surveillés (lacs, oueds, barrages, …) qui attirent de nombreux adolescents en cette période caniculaire, comme ce fut le cas la semaine écoulée lors de cette visite effectuée sur l’oued de Sidi-Ahmed-Bouhadjar, distant de trois kilomètres de la cité des Thermes, destination privilégiée de nombreux adolescents qui ont été sensibilisés sur les risques et dangers qui peuvent résulter de ces baignades anarchiques, avec en sus la mauvaise qualité des eaux. Les spécialistes n’ont pas hésité à tirer la sonnette d’alarme en appelant les autorités locales à prêter une attention particulière au phénomène avec la réalisation de piscines de proximité tout en poursuivant les campagnes de sensibilisation.     


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER