Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Retard dans la réalisation de logements sociaux à Béni Saf (Aïn Témouchent)

La wali charge le directeur des Domaines

Projets d’habitat en attente de foncier à Beni Saf. © D.R.

Ce responsable impute cette situation à l’indisponibilité d’assiette foncière à l’intérieur du tissu urbain.

Lors d’une réunion du conseil de wilaya tenue mardi dernier et consacrée à l’évaluation de l’exécution des instructions du dernier conseil, au bilan du secteur des travaux publics et aux préparatifs des prochaines élections locales, en présence des P/APC,  Mme Ouinez Labiba, wali de Aïn Témouchent, n’a pas mâché ses mots au sujet du retard accusé dans le lancement des travaux d’un programme de 190 logements publics locatifs (LPL) qui devaient être implantés à Béni Saf. La faute serait due à l’absence d’une assiette de terrain d’un hectare étant donné que la commune de Béni Saf arrive à saturation. Interpellé par la wali sur cette situation qui pénalise une partie de la population, le directeur des Domaines s’est contenté de répondre qu’aucun lot de terrain n’est disponible à l’intérieur du tissu urbain de la cité minière, ce qui n’a pas manqué de faire sortir la wali de ses gonds. Exaspérée, cette dernière rétorqua : “Le wali vous a demandé de chercher un terrain et vous venez d’opter pour des solutions de facilité. J’aurais aimé que vous me présentiez des terrains avec des contraintes plutôt que de me dire qu’il n’y plus de terrain. J’ai 35 ans d’administration locale, je n’ai jamais vu un directeur des Domaines dire qu’il n’y a pas de terrain. Et vous êtes là pour trouver des terrains’’, a-t-elle martelé. Pour étayer ses dires, la chef de l’exécutif rappellera au directeur des Domaines qu’il y a bien des gens qui construisent illicitement. ‘‘N’y a-t-il pas de terrain agricole à Béni Saf ?’’, s’est-elle interrogée. Affirmatif, le directeur des Domaines répondra que des terrains agricoles existent hors tissu urbain, mais sont soumis à certaines règles de reprise qui nécessitent un dépôt de dossier au niveau de la commission interministérielle et qu’il va falloir trouver avec le directeur des services agricoles un terrain à faible potentialité agricole. ‘‘Il fallait me proposer cela avant. Il faut éviter les terrains qui sont plantés d’arbres fruitiers ; fort heureusement, il ne s‘agit que de 190 logements”, a-t-elle ironisé même si le risque du gel de ce programme est éloigné. De son côté le chef de la daïra de Béni Saf a proposé un autre terrain d’une superficie de 2,5 ha appartenant à une EAC dans la localité de Aïn El-Arba rattachée à la commune de Sidi Safi, et un autre terrain de 9 000 m² à Béni Saf appartenant à l’Agence foncière mais dont le programme portant sur la réalisation de logements promotionnels n’a pas été lancé. La réaffectation de ce terrain est une des solutions préconisées par la wali.


M. LARADJ

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER