Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Vieux bâti à Skikda

Lancement prochain des opérations de stabilisation des arcades

Un délai de rigueur de 90 jours a été signifié pour la finalisation de cette étude technique. ©D. R.

Les dernières intempéries, qui ont causé des effondrements partiels au niveau d’anciennes bâtisses ainsi que des affaissements du sol, n’ont pas laissé indifférentes les autorités concernées, qui veulent prendre les devants avant l’arrivée de l’hiver prochain.

L’évolution de l’étude de réhabilitation des vieilles bâtisses du centre-ville de Skikda a été présentée lors d’une récente réunion-diagnostic regroupant les différents intervenants et le groupement CTC Est-Aquidos au siège du cabinet de la wilaya.
Les dernières intempéries, qui ont causé des effondrements partiels au niveau d’anciennes bâtisses ainsi que des affaissements du sol, n’ont pas laissé indifférentes les autorités concernées, qui veulent prendre les devants avant l’arrivée de l’hiver prochain. Un premier diagnostic a donc été présenté par ce groupement ainsi que les mesures d’urgence à entreprendre en priorité, impliquant les habitants des anciens immeubles, et ce, à travers la connaissance de la réalité physique, économique et sociale de cet espace. Le taux de réalisation de la première étude relative aux démarches techniques pour la stabilisation des bâtisses est à 50%. Il s’agit d’une étude technique afin de cerner les causes des dégradations avant le lancement de l’opération de réhabilitation. Le rapport technique présenté  par le groupement fait état de l’achèvement des levés géométriques qui consistent à relever les caractéristiques géométriques, constructives et compositrices de la bâtisse à réhabiliter. Un délai de rigueur de 90 jours a été signifié pour la finalisation de cette étude technique. Selon les explications fournies, les cahiers des charges pour la stabilisation des constructions seront disponibles le 20 avril. Lors de son intervention, le wali n’a pas manqué de rappeler la priorité de ce projet dans son programme de travail, d’autant qu’il concerne la principale artère de la ville, à savoir les Arcades. Le wali a également apporté son soutien total aux responsables du groupement et son entière disponibilité afin de les accompagner par la tenue de réunions périodiques pour une coordination intersectorielle pour un meilleur suivi de ce projet qui doit aussi, selon lui, constituer une formation des jeunes cadres, des ingénieurs, architectes et techniciens algériens. Un savoir-faire qui permet à ces derniers de prendre en charge des projets similaires. Pour rappel, une enveloppe de 150 milliards de centimes a été dégagée pour la réhabilitation du vieux bâti à Skikda. Une expertise technique étrangère a concerné 2000 bâtisses qui ont été classées en trois catégories, à savoir “fortement dégradé”, “dégradé” et “menaçant ruine”. Cette première phase concerne 604 immeubles et 508 locaux commerciaux de la rue Didouche-Mourad, la principale artère la ville.

A. B.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER