Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

L’Algérie profonde

Le déficit en salles de classe pénalise l’accès au préscolaire

Inscrire un enfant en préscolaire dans un établissement public à Oran relève du parcours du combattant. Le manque de salles de classe dans les grandes agglomérations se pose avec acuité, particulièrement à haï Sabah. Obligatoire depuis 2009, et censé être généralisé pour toutes les catégories et couches sociales, le préscolaire ne touche pas encore tous les enfants qui ont atteint l'âge requis. L'enfant en âge préscolaire (5 ans) trouve difficilement sa place dans les écoles à Oran. Avec près de 400 classes prévues à cet effet, le taux d’inscription s’avère être très réduit. Certains parents s’en sont remis aux écoles privées et crèches, qui proposent des classes de préscolaire pour 5 000 DA le mois. Depuis la mise en place du système préscolaire, il aura fallu être épaulé, voire carrément pistonné pour pouvoir inscrire son enfant dans une classe de l’école publique, nous avouent certains parents. Depuis son instauration et au vu du déficit de ces classes constaté chaque année, beaucoup de jeunes enfants  ont été pénalisé, voire même exclus du système scolaire. La disparité s’est fait sentir sur ce volet-là, et plusieurs experts et psychopédagogues l’ont confirmé à Oran.

Hadj Hamdouche


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER