Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

AÏN TÉMOUCHENT

Les jardins publics cédés en concession

La fermeture des jardins publics, qui ont fait l’objet d’opérations de réhabilitation et pour lesquels l’État a consacré des sommes colossales, est devenue un véritable phénomène dans la wilaya de Aïn Témouchent. À Hammam Bou-Hadjar, hormis le jardin du Petit- Vichy qui a été concédé à un investisseur privé après avoir constitué, pendant des années, un lieu dangereux, de mauvaise fréquentation et de beuverie, celui situé au cœur de la ville n’a malheureusement pas bénéficié de la même attention, car fermé au public à longueur d’année. D’ailleurs, les nombreux curistes et touristes et toutes ces familles venues de toutes les régions pour y passer leurs vacances ont été privées de cet endroit d’où devait se dégager une fraîcheur à travers son jet d’eau durant toute la période des grandes chaleurs. C’est la même situation vécue au chef-lieu de wilaya. Ce qui n’a pas manqué d’exaspérer la wali qui a décidé de confier tous ces espaces aux investisseurs privés pour leur réhabilitation au profit des familles avec l’injection d’équipements de loisirs, conformément à la réglementation en vigueur en matière de concession. L’entrée devrait être gratuite ou à défaut à un prix symbolique, afin d’éviter leur dégradation et qu’ils ne deviennent pas des décharges publiques.


M. LARADJ


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER