Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Journée mondiale de lutte contre la rage à Tlemcen

Les spécialistes fixent leurs objectifs

“Objectif zéro décès par rage” est le thème national retenu cette année pour la célébration de la Journée mondiale de lutte contre la rage. À cette occasion, la direction de la santé, de la population et de la réforme hospitalière de la wilaya de Tlemcen a organisé, hier au palais de la culture Abdelkrim-Dali, une exposition consacrée à cet évènement.
Parallèlement s’est tenue au niveau de l’Institut national de formation supérieure des sages-femmes, une journée de formation à l’intention des formateurs dans le cadre de la prise en charge des personnes exposées au risque rabique, animée par des experts et des cadres de l’administration centrale. Les travaux ont regroupé des délégués des secteurs de la santé et de la médecine vétérinaire de Aïn Témouchent, Sidi Bel Abbès, Naâma, Mostaganem et Mascara en présence des représentants des ministères de l’Intérieur et des Collectivités locales, de l’Environnement, des Ressources en eau et de l’Agriculture. Parmi les recommandations émises figurent la nécessité d’un contrôle strict de la circulation des animaux errants et la maîtrise de leur démographie, l’application de la règlementation en matière de vaccination, de port de muselière et tenue en laisse des chiens domestiques, l’organisation de campagne de sensibilisation des populations sur le phénomène de la rage avec la contribution des écoles et des mosquées, l’amélioration de l’hygiène et le contrôle des dépôts de détritus ménagers. À travers la wilaya de Tlemcen le nombre de personnes ayant reçu un traitement post-exposition, durant les huit premiers mois de l’année en cours, s’élève à 948. À Maghnia où il a été enregistré un total de 54 morsures, on déplore un mort par rage de même qu’à Remchi (499 morsures), et ce, durant la même période.


B. Abdelmajid


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER