Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Algérie Profonde

Oran

Meurtre à l’USTO
 Le corps d’un quadragénaire a été découvert, jeudi, dans un état de décomposition avancé dans un appartement sis à haï 937-Logements à l’USTO. La victime, dont les mains étaient attachées, présentait des blessures au ventre, causées certainement par un objet contondant. Le procureur de la République accompagné des éléments de la police scientifique et du médecin légiste ont été appelés sur les lieux. Une autopsie a été ordonnée et une enquête criminelle ouverte. 

Le corps d’un noyé repêché au bout d’une semaine
 Le corps d’un baigneur disparu depuis une semaine a été repêché, hier, vers 10h, par les hommes-grenouilles de la Protection civile. La victime, âgée de 36 ans, avait disparu le 18 août dernier au large de la Madrague, commune de Aïn Turk. Le corps, dans un état de décomposition avancé, a été débarqué au port d’Oran, attendus sur place par le procureur de la République, le médecin légiste, des éléments de la Gendarmerie nationale et des garde-côtes.  

Panique dans une station d’essence
Des dizaines de clients de la station d’essence du quatrième périphérique en direction de Haï El-Yasmine, ont vécu, jeudi, une véritable panique suite à un incendie qui s’est déclaré dans une station d’essence. Les automobilistes, devant la propagation des flammes, et redoutant l’explosion des réservoirs d’essence, ont quitté dans la précipitation la station provoquant un embouteillage monstre et des accidents. Le feu a été circonscris par les employés de ladite station avant l’arrivée des pompiers. Une enquête a été ouverte.       


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER