Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Relizane

Perpétuité pour un meurtrier

Une lourde peine pour l’auteur de l’homicide volontaire. © D.R.

Le tribunal criminel de Relizane a condamné D. Miloud à la réclusion à perpétuité pour homicide volontaire.

Les services de sécurité de Sidi M’hamed Benali (wilaya de Relizane) ont été alertés en mars de l’année écoulée par l’hôpital de la localité de la présence d’un homme décédé des suites de blessures provoquées par des coups de couteau.
L’enquête déclenchée par les services de sécurité a abouti à l’arrestation d’un suspect, un certain D. Miloud, 32 ans, soupçonné d’être l’auteur de l’agression mortelle. Interrogé, le mis en cause a avoué son forfait, mais a assuré qu’il n’était pas seul au moment des faits et que deux autres personnes, en l’occurrence S. Mohamed et B. Brahmi, étaient en sa compagnie, et que le mobile se rapporte à une fille.
Il racontera qu’au cours d’une beuverie, une altercation l’a opposé à la victime à propos d’une fille. Le ton est monté, et c’est à ce moment qu’il lui a asséné six coups de couteau. Il a admis également avoir refusé de transporter la victime à l’hôpital, bien que le véhicule de cette dernière fût disponible, en arguant le fait qu’il ne savait pas conduire.
De leur côté, les deux autres accusés, S. Mohamed et B. Brahmi, ont nié avoir assisté aux faits et qu’ils avaient été cités par D. Miloud en raison d’un vieux différend qui les avait opposés. Dans son réquisitoire, le ministère public a requis la peine maximale en soulignant l’intention de tuer et qu’il n’a pas daigné évacuer le blessé à l’hôpital, le laissant se vider de son sang jusqu’à la mort. Les avocats de la défense quant à eux tenteront de plaider les coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner et de réclamer les circonstances atténuantes. Après délibérations, le tribunal criminel de Relizane a déclaré D. Miloud coupable d’homicide volontaire et l’a condamné à la réclusion à perpétuité, alors que B. Brahim a écopé de 18 mois avec sursis. S. Mohamed a bénéficié, quant à lui, de l’acquittement.


E. Yacine

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER