Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Relizane

Près de la moitié des marchés anarchiques éradiquée

Près de 50% des marchés informels à Relizane ont été éradiqués depuis le lancement de la campagne de lutte contre le commerce anarchique, a-t-on appris auprès du chef du service de l’observation du marché et de l’information économique. “Pas moins de 30 marchés à travers cinq communes ont été éradiqués, sur un total de 50 recensés, depuis septembre dernier”, a précisé notre source, signalant la poursuite de l’opération jusqu’à l’éradication totale de l’ensemble de ces marchés, à l’origine de pertes financières jugées considérables. Il a relevé que l’éradication définitive de ces marchés est tributaire du parachèvement de tous les programmes destinés à la résorption du commerce informel, observant toutefois que la ville de Relizane accuse un manque en matière de projets de réalisation de marchés de proximité.
Depuis 2011, ces marchés informels ont enregistré un regain d’activité dans les grandes villes, dont Relizane, Oued R’hiou et Ammi Moussa, a déploré le même responsable, signalant néanmoins l’éradication “quasi totale”  de tous les points noirs dans la cité de Graba, 1026-Logements, Bermadia et Chemerik. Les seuls points noirs encore en activité se trouvent à proximité de Graba, a-t-il encore observé. Les vendeurs qui activaient dans ces marchés éradiqués ont été intégrés dans les marchés de proximité, tandis que d’autres ont bénéficié de locaux professionnels dans des villes ne disposant pas actuellement de marchés de proximité, à l’instar de Relizane et d’Oued R’hiou.


E. Yacine


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER