Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Transformation viti-vinicole à Aïn Témouchent

Une production de 230 000 quintaux de raisin attendue

Plus que quelques jours avant le coup d’envoi des vendanges. © D.R.

Les prévisions des services agricoles de la wilaya d’Aïn Témouchent indiquent que la production de raisin de cuve atteindra, lors de la prochaine campagne des vendanges, quelque 230 000 quintaux destinés à la transformation viti-vinicole.

La relance de la vinification du raisin dans la wilaya de Aïn Témouchent se heurte au problème de la remise à niveau du potentiel de transformation existant, qui n’a pas suivi, mais aussi, et surtout, à cette politique de remise en cause du projet de production à grande échelle du vin de cuve, qui devrait assurer des rentrées en devises pour la wilaya. Selon les prévisions des services agricoles de la wilaya d’Aïn Témouchent, la production de raisin de cuve atteindra lors de la prochaine campagne des vendanges, dont le coup d’envoi est prévu dans quelques jours, une quantité estimée à 230 000 quintaux destinés à la transformation viti-vinicole. Et dire qu’à l’époque, à la faveur d’une politique portant sur la réhabilitation du vignoble dans cette wilaya, ce potentiel pouvait assurer une production de 650 000 quintaux! La superficie globale du vignoble dans la wilaya de Aïn Témouchent ne cesse de se réduire d’année en année. De 22 109 ha en 2007, le potentiel viticole est passé à environs 13 000 ha. Pour cette campagne de vendanges, les services agricoles ont recensé 13 caves pour la vinification des raisins de cuve : huit appartenant à l’organisme de vinification des Grands crus de l’Ouest (GCO), 2 caves appartenant à VDO, une cave relevant de l’ONCV, et ce au même titre que Soval et Viti-Coop, en plus d’une cave privée. Ces caves s’apprêtent à recevoir la production des viticulteurs à partir de la fin de ce mois de juillet. Selon Benaouda Boumediène, ingénieur principal chargé des grandes cultures durables auprès de la direction des services agricoles, toutes les dispositions ont été prises pour une réussite totale de cette opération alors qu’une convention de partenariat a été signée entre les services agricoles et une cave de la wilaya de Mascara pour recevoir les cépages précoces qui débutent à la fin de ce même mois de juillet comme le Sirah, Topranile, Cabernet ou Pinot. On ignore cependant les prix au quintal proposés aux viticulteurs pour la remise de la production


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER