Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Économie / Que sait-on?

lu pour vous

No 4 du magazine Le BIP Métiers de la banque et formation

Les métiers de la banque. C’est le sujet auquel a été consacré le dossier de la quatrième édition du magazine du conseil et de la formation Le Bip. S’étalant sur 18 pages, le dossier de ce numéro d’octobre s’est voulu exhaustif en offrant un large aperçu des métiers de la banque en Algérie. Faisant le point sur les métiers de la banque, Abderrahmane Benkhalfa, délégué général de l’Abef, estime que “les exigences scientifiques et techniques sont de plus en plus élevées, mais le cœur des activités bancaires à travers les métiers d’intermédiation, de gestion des risques et d’exploitation bancaire demeure encore fortement conditionné par une maitrise opérationnelle des pratiques bancaires.” Dans un entretien au magazine, Abderrahmane Benkhalfa explique que “la banque algérienne, quel que soit son statut, évolue au rythme et à l’image de son environnement qu’elle subit”, ajoutant que “le travail bancaire est appelé à connaître davantage de changements et d’améliorations à l’avenir". Insistant sur le côté formation, le magazine s’est focalisé sur certains pôles de formation, à l’instar de l’École supérieure de banque, qui a pour mission de former, de perfectionner et de recycler des cadres supérieurs et moyens dans les domaines de la banque et de la finance, la Société interbancaire de formation qui, elle, gère plus de 2 000 inscrits annuellement aux formations diplômantes et plus de 4 000 inscrits annuellement aux formations qualifiantes. Un éclairage a été aussi donné sur l’Institut des hautes études financières et le Centre de développement des compétences de BNP Paribas. Comme d’habitude, le magazine offre à ses lecteurs un listing des métiers de la banque allant du technicien des opérations bancaires au directeur de groupe d’agence, ainsi que la liste des écoles qui forment aux métiers de la banque. Dans sa rubrique Focus, le magazine propose un éclairage sur la formation dans le secteur agricole qui enregistre 100 000 nouvelles exploitations agricoles. Un vent de modernité souffle sur les terres agricoles, écrit le magazine, qui indique, qu’en plus des spécialités déjà enseignées à travers les 1 117 centres de formation du pays, de nouvelles filières pour la formation et la promotion des activités liées aux métiers de l’agriculture sont annoncées dans les établissements implantés dans les zones rurales. Enfin, dans sa rubrique management, le magazine s’est ouvert au directeur général de Fertial, Jorge Requena Lavergne, qui, tout au long de son entretien, s’est étalé sur la stratégie et le bilan de la société qui compte, d’ici 2012, atteindre son maximum de sa capacité de production de produits chimiques, qui se situe aux alentours de 900 000 tonnes.