Pour contacter la Rédaction Web de "Liberté" écrivez à cette adresse : redactionweb@liberte-algerie.comPour contacter la rédaction nationale (version papier)de "Liberté" écrivez à cette adresse : info@liberte-algerie.comSuivez-nous sur Twitter : @JournalLiberteDZ Suivez-nous sur Facebook:www.facebook.com/JournalLiberteOfficielChaque édition de la version papier (articles et PDF) est mise en ligne sur le site à 10h (GMT+1) et cela depuis le 05 octobre 2011
Radar Jeudi, 23 Février 2012 10:00 Facebook Imprimer Envoyer Réagir

Annoncée hier par le ministre de la Santé

Bientôt une agence nationale de greffe d'organes

Par : Rubrique Radar

Le ministre de la Santé, Djamel Ould-Abbès, a annoncé, hier à Mascara, la création de l'Agence nationale de greffe d'organes.
Selon le ministre, cette agence, dont le décret de création a été pris mercredi dernier lors de la réunion du gouvernement, sera gérée par un directeur général nommé par décret présidentiel. Le conseil d'administration de cette agence sera formé de cadres des ministères concernés dont le ministère des Affaires religieuses et des Waqfs, d'un comité scientifique, de spécialistes et d'équipes correspondantes ainsi que de représentants d'associations.
Le ministre a expliqué, à ce propos, l'importance du don d'organes et de greffes et de donneurs potentiels inscrits sur la liste nationale des malades en attente, en rappelant que  14 000 malades hémodialysés sont recensés en Algérie.

 

Commentaires

 
#1 ATIL back 24-02-2012 13:46
C'est comme si vous couronnez une tête peluche, en disant c'est la couronne du chamion du monde. Mais, la volonté de greffe d'organe existe-elle? commencez par libérerz les jeunes dialysé chroniques de la vie infernale ou p^lutôt survie artificielle, alors que les centres de dialyse poussent comme des chapignons dans le secteur privé...à tel point que malheureusement certains néphrologues tiennent 2 cliniques de dialyse pour un responsable médical à 20-25 kms d'espace entre elle. Certaines cliniques privées à l'est ont plus de 40 machines qui tournent. Je vous laisse penser un moment les profits qu'on tire sur le dos des patients et de l'état qui est absent ou complice. Après tout, une agence de greffe d'organes est un sac large, et on ne sait pas quel sera son contenu, une agence de biomédecine aurait été mieux considérée.
 
DIlem
DILEM DU 20 OCTOBRE 2014
Galerie Agrandir
CONTRECHAMP
video

LIBERTE MOBILE
Bannière
Voir toute La rubrique

Dernières infos