Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Radar / Actualités

Les petites confidences de la police sur la violence dans les stades

“Je suis venu tuer celui qui a insulté ma mère sur facebook…”

En marge de la rencontre sur les violences dans les infrastructures sportives, particulièrement les stades, des responsables de la Sûreté d’Alger ont fait un constat amer sur un phénomène qui prend des proportions dramatiques. Ainsi, ils ont rapporté, tour à tour, des anecdotes et des petites histoires qui illustrent clairement la gravité de la situation. Ainsi, il est dit qu’un un jeune âgé d’à peine 20 ans a été arrêté dans l’enceinte du stade du complexe sportif du 5-Juillet portant sur lui un couteau de boucher. Interrogé sur l’opportunité d’apporter une telle arme blanche dans une rencontre footballistique, il a reconnu qu’il était venu avec la préméditation de tuer “quelqu’un qui a insulté ma mère sur facebook”. Selon les officiers de police, les stadiers, recrutés pour assurer l’ordre dans les stades, alimentent souvent la violence, dès lors qu’ils agissent souvent comme des supporters. À ce titre, ils admettent qu’il est très compliqué de mettre en place un dispositif pour mieux sécuriser les stades.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER