Scroll To Top
FLASH
  • L'Algérie déclare persona non grata un diplomate mauritanien (APS) 
  • Affaire de l'autoroute est-ouest: Suspension de l'audience, reprise du procès mardi au tribunal criminel d'Alger 
  • Décédé dans la nuit de dimanche à lundi, Abderrahmane Dendane saxophoniste du groupe Raïna Raï, a été inhumé à Sidi Bel Abbes 
  • Accidents de la route : 3 morts et 34 blessés durant les dernières 24 heures (Protection civile) 
  • Népal : le bilan du séisme grimpe à plus de 3.800 morts et 7.046 blessés
  • Niger: des dizaines de soldats ont péri dans l'attaque menée samedi par Boko Haram
  • Athlétisme/Championnat d'Afrique (jeunes): l'Algérie termine 5è au tableau final des médailles 

Radar / Actualités

Radar

La réaction de vierge effarouchée des médias français

La meute est lâchée et, visiblement, elle a trouvé quoi se mettre sous la dent. La France médiatique s’emballe, comme un seul homme, pour lyncher, griffer, mordre. Tout passe.
Chaînes de télévision, radios, presse écrite, journaux électroniques, tous se sont acharnés avec une fureur sans égal sur Dieudonné et, ensuite, sur le joueur Nicholas Anelka, coupable, d’après ces organes, de s’être solidarisé avec le premier en faisant le geste de la “quenelle”, qui n’a d’autre signification que celle d’un bras d’honneur à l’adresse de l’ordre établi. Mister Valls, le tenant de l’extrême droite au sein du gouvernement socialiste français, va jusqu’à envisager d’interdire à un artiste, Dieudonné en l’occurrence, de présenter ses spectacles, sous prétexte qu’il a été surpris à exprimer des positions antisémites.
Et la liberté d’expression chère à la France officielle et médiatique dans tout ça ? Certains lobbies sont, visiblement, plus forts que tout.