Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Radar / Actualités

Trois patientes ressentent des malaises qu’elles imputent à ce médicament

Le Levothyrox mis à l’index à Annaba

Inquiétées par les informations qui ont circulé ces dernières semaines en France à propos de la nocivité supposée du Levothynox, trois dames, résidant à Annaba, ont pris attache avec notre rédaction locale pour rapporter qu’elles souffrent de troubles de la thyroïde. Elles dénoncent le silence des services sanitaires algériens à ce propos, puisqu’aucune information n’est donnée sur les effets de ce traitement localement. Nos interlocutrices, qui prennent ce médicament depuis plusieurs années, affirment avoir fait, en vain, le tour de toutes les pharmacies de la ville pour savoir si elles devaient poursuivre leur traitement ou non. Les exploitants des officines ont été incapables de répondre à leurs questions. Les dames indiquent qu’elles ressentent, toutes les trois, des palpitations, des maux de tête et des douleurs dorsales aiguës, après les prises quotidiennes de Levothyrox 75 pour deux d’entre elles et du Levothyrox 100. Visiblement angoissées par ces malaises qu’elles qualifient “d’effets jamais ressentis auparavant”, elles sont unanimes à souhaiter que le ministère de la Santé se penche sur leur cas. Il est dit que le médicament, sous sa nouvelle forme, induit des effets indésirables. Des patients ont d’ailleurs déposé une plainte contre le fabriquant en France. Aux dernières nouvelles, cette molécule modifiée n’est pas vendue en Algérie, sauf si…


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER