Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Radar / Actualités

La Badr leur impose un assureur

Les agriculteurs interpellent la tutelle

Dans une lettre adressée au ministre de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, dont Liberté détient une copie, les professionnels du secteur agricole (UNPA, directeurs et présidents des CRMA) dénoncent la propension de la direction de la Badr à contraindre implicitement les agriculteurs à s’assurer ailleurs que chez la CNMA (Caisse nationale de la mutualité agricole). “La Badr, par le biais de ses agents, oblige les agriculteurs à s’assurer au niveau de la SAA moyennant une acceptation de leurs demandes sans difficulté”, écrit-on dans la correspondance, sous-entendant une concurrence déloyale avec la caisse traditionnelle. “Nous ne sommes évidemment pas contre le fait que la Badr soit conventionnée avec une assurance autre que notre mutualité. Mais nous revendiquons la liberté de nous assurer chez une caisse de notre choix”, estiment les gens du secteur, qui craignent un démarrage risqué de la campagne agricole à cause de cette contrainte.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER