Radar / Actualités

Le gouvernement y focalise l’attention en occultant les véritables problèmes

Les foyers d’accueil hébergent 0,07% des personnes âgées

En Algérie, 2283 personnes âgées sont abandonnées par leurs proches et par conséquent hébergées dans des foyers d’accueil. Une proportion qui représente 0,07% de la population globale des séniors (les plus de 60 ans) estimée, aux derniers recensements, à 3,4 millions âmes. Malgré la faiblesse du taux d’occupation de ces centres d’accueil, chaque année, l’essentiel des festivités pour la célébration de la Journée mondiale des personnes âgées se déroule dans ces lieux. Une sorte d’arbre par lequel on cherche à cacher la forêt, disent des spécialistes indépendants travaillant sur ce dossier. Les plus gros problèmes des séniors est ailleurs. Il est, à titre d’exemple, dans les longues files d’attente de retraités en quête de leurs pensions et qui se forment dès l’aube, entre le 24 et 30 de chaque mois, devant les locaux d’Algérie Poste, des heures avant l’ouverture des guichets. C’est surtout des pensions dérisoires, valorisées chaque année à 2%, qui représentent sur le montant perçu moins de 500 DA pour la majorité des retraités. Ce sont les difficultés d’accès aux soins et l’inexistence de loisirs destinés à cette catégorie inactive de la population générale.