Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Autres / Récit de Adila Katia

Seconde chance

11e partie

Résumé : Omar trouve que la femme en hidjab ressemble étrangement à Sonia. Pour en avoir le cœur net, il décide de la surprendre…  

La surprise laisse Sonia figée pendant un moment où Omar en profite pour la dévorer des yeux. Elle est toujours aussi belle, même avec ce foulard qui cache ses cheveux, même si aucun fard n’est venu tenter d’embellir son visage. Elle est belle tout naturellement.
Omar s’en veut d’avoir gâché sa
chance.
- Comment vas-tu Sonia ?
- Bien…
Elle retrouvait peu à peu ses moyens, constatant que c’était bien lui et non pas un rêve.
- Et toi ?
- Je suis rentré hier, lui apprend-il. Si j’avais su que tu étais là…
- Qu’aurais-tu fait ? Omar, je suis une femme mariée et mère d’un petit garçon…
- Je le trouve adorable, dit Omar. Il y a des moments où il me fait penser à moi lorsque j’étais petit… C’est incroyable comme je me sens proche de lui !
- Tu me surprends… Pourquoi es-tu revenu ? l’interroge-t-elle. Après tout ce temps ?
- J’en avais marre d’être coupé de mes racines… Je suis si heureux d’être là… J’ai enfin une vie, un passé où il n’y a que de bons souvenirs… Je regrette Sonia… Vraiment, je te jure que mes regrets me gâchent mes nuits !
- Si cela peut te réconforter moi aussi, dit-elle en soupirant. Je ne comprendrai jamais ce qui t’est arrivé ! Tu m’as dégoûtée ! Personne n’a osé me trahir comme tu l’as fait !
- Et si on changeait de sujet ? propose Omar qui ne voulait pas la voir souffrir avec ce douloureux souvenir. À quoi bon parler de mes erreurs, de mes folies ?
- Oui… Qu’est-ce que tu fais maintenant ? Tu travailles toujours chez eux ? veut-elle savoir.
- Non, j’ai quitté… Et j’ai suivi mon cœur… Je suis si heureux de t’avoir retrouvée ! Je sais que ma présence ne doit pas te rappeler de bons souvenirs, mais accepterais-tu de me revoir ?  
- Oui… Même si cela ne nous mènera nulle part, répond-elle avant de s’excuser. Il faut que je te laisse ! Je ne veux pas arriver en retard à mon travail !
- Tu es devenue enseignante alors que tu rêvais d’être avocate, fait-il remarquer. Pourquoi avoir abandonné ?
- Comme ça…
Elle n’en dit pas plus, et Omar attend qu’elle ait entré dans la cour du CEM pour rebrousser chemin. Voulant rester seul pour pouvoir repenser à tout ce qu’il venait de vivre, il se rend en face de l’école primaire.
Son rêve vient de se réaliser à un moment où il ne s’y attendait pas. Retrouver Sonia aujourd’hui relève à ses yeux du miracle.
En pensant plus à la situation de celle-ci, il se demande pourquoi elle s’est mariée avec un vieux. Quand ils s’étaient séparés, elle étudiait. Pourquoi avait-elle abandonné alors qu’elle avait d’autres aspirations ? Il réalise que leur séparation devait l’avoir perturbée. Mais pourquoi s’était-elle mariée ?
Et maintenant, elle est mère d’un adorable garçon. S’il ne l’avait pas trompée, ils auraient été encore ensemble. Elle serait sa femme, et lui le père du petit.
Omar se met à espérer à reprendre sa relation avec elle. Le passé est loin derrière eux, et il sait, son cœur le lui dit, elle l’aime encore, tout autant que lui. Il est décidé à ne pas laisser sa chance passer. Pour elle, il fera l’impossible. Rien qu’à imaginer son bonheur à venir, il sourit aux anges. Lorsqu’il rentre à la maison, sa mère remarque son visage rayonnant. En partant au petit matin, il était tout sombre.
- Mais où étais-tu parti ? Je me suis rongé les sangs depuis, lui dit-elle. Mais c’était pour rien, n’est-ce pas ? Tu parais tellement heureux !
- Oui… Je suis en train de retrouver ce que j’avais perdu ! répond Omar. Mon passé et tout ce qui le compose !
Je vais enfin être heureux ! Je veux profiter de la chance qui m’a été donnée une seconde fois !
Tu sais, elle est toujours aussi belle ! C’est la femme de ma vie, yé !
- Ah ! lâche la mère, très déçue. Tu veux parler de Sonia ?
- Oui…
Omar s’aperçoit qu’elle a le visage pâle et l’air contrarié. La veille, il s’était rendu compte qu’elle en voulait beaucoup à Sonia. Maintenant qu’il venait de retrouver cette dernière, il tenait à savoir pourquoi.


(À suivre)
A. K.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER