Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Autres / Récit de Adila Katia

Seconde chance

2e partie

Résumé : Après dix années d’absence, Omar rentre au bled. Une foule de souvenirs lui revient. De forts souvenirs…

-Tu vas tenir le coup combien de temps,  Omar ? le sermonne sa fiancée. Tu devrais rentrer à la maison et te reposer quelques jours !
-Quand tu seras en vacances, je demanderai un congé, lui promet ce dernier lorsqu’elle constate qu’il a maigri et voit des cernes qui lui creusent les yeux. Je ne veux pas être loin de toi… Je t’aime Sonia !
-Alors repose-toi un peu ! le prie-t-elle. Je crains pour ta santé… Tu ne te regardes pas dans une glace ? Si tu te voyais vraiment, tu renoncerais à faire double travail !
-Je te dis que ça va !  Pourquoi te fais-tu du mauvais sang pour rien ? Tout ce que je fais, c’est pour toi, rien que pour toi, insiste Omar en serrant très fort sa main. J’ai hâte d’avoir notre propre maison et de me marier avec toi !
-Mais tu ne tiendras pas longtemps ! Omar, j’ai toutes les raisons du monde de m’inquiéter…
Tu n’as pas un seul moment de
repos !
-C’est pour une période, tente-t-il de la rassurer. Après, je ne ferai qu’un seul travail ! Tu sais qu’on a besoin d’argent ! S’il faut que je me sacrifie, je le ferai et tant qu’il le faudra !
S’apercevant qu’il est l’heure du déjeuner, Omar l’invite à partager son repas. Pour être à l’aise, ils vont au jardin public.
La présence d’autres couples les fait sourire. Ils ne sont pas les seuls à s’aimer. Et tant qu’il y a de l’amour, il y a de l’espoir.
Rien qu’à la pensée de pouvoir ne faire plus qu’un, Omar se sent la force de tenir des années, de travailler nuit et jour pour sa belle.
-Tu as de si beaux yeux Sonia ! J’aime leur éclat quand tu es heureuse. Je croirais voir des étoiles ! Je t’aime Sonia !
-Moi aussi.
Deux jeunes étudiants s’arrêtent à leur hauteur. Ce sont des camarades à Sonia.
Lorsqu’ils s’adressent à eux, Sonia peut voir Omar pâlir. Elle devine qu’il est jaloux et refuse qu’elle ait des copains. Répondant très sèchement, les deux jeunes hommes finirent par comprendre au ton de Sonia qu’elle n’est pas ravie qu’ils l’aient abordée alors qu’elle était en compagnie de son fiancé. Uns fois qu’ils sont loin d’eux, Omar l’interroge, curieux de savoir combien de camarades elle avait.
-On étudie en groupe. Il ne faut pas être surpris qu’ils soient nombreux à connaître mon prénom et ma situation, répond-elle.
-Malgré tout ça, le fait que tu aies un fiancé, rien ne les empêche de te draguer ! Ils sont nombreux à te faire la cour ?
-Il n’y en a qu’un seul qui m’intéresse, répond-elle. Et je ne pense qu’à lui lorsqu’il est loin de moi. Je t’aime Omar. Les scènes de jalousie, on peut s’en passer, tu ne trouves pas ? On n’a pas assez de problèmes ?
-J’ai tellement peur de te perdre, avoue-t-il. J’ai peur que tu me quittes pour un autre !
-Ce sera toi mon mari s’il est écrit qu’on se marie. Aussi, je peux te jurer que personne ne pourra prendre ta place dans mon cœur, même si tu me quittes à tout jamais !
Bien que dix années soient passées depuis, Omar se rappelle de tout, jusqu’au moindre détail.
Ce jour-là, la jalousie l’avait rongé au point où, pour se donner de l’importance, il n’avait pas hésité à répondre au sourire d’une belle Oranaise, Chahinez…


(À suivre)
A. K.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER