Scroll To Top
FLASH
  • Deux enfants périssent noyés à la plage de Sidi-Salem à Annaba (Protection civile)
  • Accidents de la route : 8 morts et 47 blessés en 24 heures (Protection civile) 
  • Mondial-2022 au Qatar: "aucun ouvrier tué sur les chantiers des stades" (comité d'organisation) 

Autres / Récit de Adila Katia

Récit de Adila Katia

Les sacrifices 28e partie

Résumé : Hamid ne comprend pas Lisa. Il connaît Sabri et sait que c’est quelqu’un de bien. Il a été bien élevé, il ne tournera pas mal. Lisa a la sensation d’étouffer. Ils sortent déjeuner. Elle ne cesse de penser à leur projet qui ne se réalisera pas, maintenant que Sabri était parti pour s’installer aux USA. Elle ne peut pas se marier et abandonner sa mère alors qu’elle se fait vieille…

Hamid sourit. Il la comprend enfin, mais il réalise qu’elle ne le connaissait pas vraiment. Il se fâche presque, la surprenant.
- Comment pouvais-tu croire que je serais indifférent à son sort ? Si je suis content pour Sabri et ne lui reproche pas d’avoir tenté sa chance en partant ailleurs, c’est parce qu’on s’occupera d’elle ! Elle pourra vivre avec nous. Si elle ne veut pas quitter l’appartement, on s’arrangera pour qu’elle ne manque de rien ! On sera toujours là pour elle, tu comprends ?
Lisa rejette la tête en arrière, portant les mains à ses joues qu’elle sentait brûler.
- Tu es sérieux ? Mais tes parents ne voudront jamais, dit-elle doucement. Ils n’accepteront jamais la fille et la mère !
- Ils n’ont rien à vous reprocher Lisa ! Ta mère, si elle devient impotente, on devra s’en occuper ! Ma mère n’aura rien à dire. Je ne les consulterai pas. C’est mon choix. Je ne vais pas l’emmener chez mes parents, ni toi d’ailleurs… On aura notre propre foyer et ta mère sera la bienvenue !
Lisa est émue jusqu’aux larmes. Elle ne sait plus quoi penser tant elle est heureuse et soulagée. Elle ne se serait jamais doutée qu’il puisse être aussi attentionné. Elle lui trouvait des qualités, mais là, ce qu’il était prêt à faire dépassait ses attentes les plus folles. Sa belle-mère verrait mal la présence de sa mère chez eux. Elle ne se fait aucun doute là-dessus.
- Tu penses résister aux pressions de ta mère ?, l’interroge-t-elle. Je sais, même si je ne la connais pas, qu’elle ne sautera pas de joie lorsque tu lui apprendras la nouvelle ! Elle te dira que c’est à mon frère d’assumer ses responsabilités ! Dans le fond, c’est Sabri qui devrait s’inquiéter pour elle, et vu qu’il pense plus à son petit confort qu’au sien, il ne me laisse pas le choix ! Je m’occuperai d’elle avec ou sans toi !
- Ce sera avec moi !, promet-il. En fait, j’attends une réponse. Un appartement est mis en vente dans ton quartier et je comptais te proposer d’aller le visiter…
- Pas besoin de t’accompagner, réplique-t-elle, en essuyant ses larmes. Je sais qu’il fera l’affaire s’il te plaît ! Sinon on n’est pas pressé ! On a du temps devant nous ! Il n’y a encore rien d’officiel !
- On va y remédier tout prochainement, affirme Hamid. Tu dois juste trouver un jour qui arrangera nos chères mamans !
- Je ne suis pas près d’oublier ce jour ! Je passe de la peine à la joie ! Tu ne peux même pas t’imaginer !
- Je suis heureux de te voir sourire. Cela fait si longtemps que je n’avais pas vu tes yeux briller comme maintenant !
Ils passent le reste du déjeuner à s’entendre sur une date. Ils choisissent le week-end prochain.
- Ta mère ne sera pas contre, j’espère !, dit Hamid.
- Non, mais la tienne ne te fera pas de problème ?
- Je ne leur laisserai pas le choix ! Tu penses pouvoir t’organiser pour qu’on se marie prochainement, quelques semaines après ma demande en mariage ?
- Oui… Hamid, il est temps de retourner au labo, dit Lisa, alors qu’elle sent son portable vibrer. Elle sourit en reconnaissant le numéro de sa sœur. Elle est impatiente de lui apprendre la nouvelle…


(À suivre)
A. K.