Scroll To Top

Autres / Récit de Adila Katia

Récit de Adila Katia

Les sacrifices 2e partie

Résumé : Maya est pharmacienne dans un village. Elle y est estimée et respectée de tous. Farid a réussi à gagner sa confiance et sa sympathie. Et il espère plus…

- Je voudrais bien savoir quel âge tu as !, insiste Farid au moment du dessert. Si possible avec la date, comme ça je t’emmènerais déjeuner le jour de ton anniversaire... Alors ? Je peux savoir ?
- Si… Je suis désolée, s’excuse Maya. Ce déjeuner a été insupportable pour nous deux… Et c’est de ma faute… Ta question m’a surprise… Elle m’a rappelé tant de choses…
- Tu pourrais me dire lesquelles ?
Maya a un soupir avant de répondre à ces questions précisément, le premier mai, elle a eu trente-huit ans. Elle les a fêtés seule parce que sa famille vit très loin d’ici. Des larmes mouillent ses yeux. Maya les lève vers le plafond du restaurant pour qu’elles ne coulent pas sur ses joues. En pensant à sa famille, son cœur se déchire comme chaque fois.
- Qu’est-ce qui se passe Maya ? Pourquoi es-tu si triste ? Ta famille te manque à ce point ?
- Plus que tu ne peux te l’imaginer, répond elle. Ces deux années loin d’elle ont été très dures pour moi. Je n’ai pas l’habitude d’être séparée d’eux !
- Tu n’as pas trouvé de travail proche de chez toi ?
- Si. Je pensais bien faire, maintenant je le regrette. J’ignorais que je souffrirais autant, confie-t-elle.
- Tu as toujours été seule Maya ? Je veux dire… avant moi ?
- Non, figure-toi que j’étais mariée.
- Ce n’est pas vrai ! Ne me dis pas que tu as divorcé !, s’écrie Farid qui n’en revenait pas.
Depuis toujours, il l’avait crue bien plus jeune, et jamais l’idée qu’elle ait pu déjà être mariée ne l’avait effleuré.
Farid la presse de questions pour qu’elle se confie à lui. Il découvre avec peine qu’elle était mariée, et que si son mari n’était pas mort dans un accident, elle ne serait pas seule actuellement.
Maya a du mal à avaler son dessert. Elle a encore mal en songeant à son défunt mari. Routier de profession, il allait d’un pays à un autre pour importer des marchandises. Il lui avait souvent raconté combien les routes étaient glissantes quand il pleuvait, de ses peurs de ne plus revenir sur ses jambes.
La jeune femme se rappelle les nuits d’angoisse durant les mauvaises saisons. Ce qu’ils avaient redouté le plus arriva. Il a fait un accident en voulant éviter un tracteur qui sortait d’une ferme, se dirigeant droit vers lui. Celui qui le conduisant était ivre. Rahim l’avait payé de sa vie en voulant l’éviter.
Maya avait eu du mal à s’accrocher à la vie. Elle avait tant redouté de se retrouver seule, sans lui, ce mari qu’elle aimait tant.
Pendant des semaines, elle est restée au lit parce que, pour elle, la vie n’avait plus aucun sens. Elle voulait vite le rejoindre. Plus rien ne la retenait sur terre. Elle le croyait fermement. Pourtant, il y aura un fait nouveau dans sa vie. Un fait qui la fera sortir de sa torpeur, qui la forcera à ouvrir les yeux sur son nouvel état. Elle y était forcée même si c’était encore plus difficile sans le soutien de son mari. Car il aurait été le premier à sauter de joie…
Farid était suspendu aux lèvres de Maya. Jamais il ne s’était douté qu’elle puisse avoir un passé aussi “chargé”. Il se demande ce qui a bien pu se passer pour qu’elle remonte la pente subitement.
- Continue !, la prie-t-il.
- J’hésite ! J’ignore si je dois te le dire aujourd’hui, murmure-t-elle, fuyant son regard. Si tu veux bien, une autre fois…
Mais Farid accepterait tout sauf d’attendre. Il tenait à tout savoir maintenant. Elle ne devait plus avoir de secrets pour lui.



(À suivre)
A. K.