Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Autres / Récit de Yasmina Hanane

Le mendiant de l’amour

18e partie

Résumé : Youcef confie à Linda que son grand-père paternel s’était remarié pour assurer une descendance mâle à la famille. Plus tard son père, Belaïd, reprendra les affaires familiales en main et saura déjouer la cupidité de sa famille.

 

Youcef poursuit :
- Lassés d’échouer à chaque tentative, les oncles jouèrent la carte de la confiance et du rapprochement. Ils revinrent vers mon père et sollicitèrent son aide pour lancer d’autres affaires commerciales. Mon père, qui venait d’avoir son premier enfant, était un homme heureux et ne pouvait refuser de venir en aide à sa famille. Il travailla dur et tripla, voire quadrupla les capitaux. Mais loin d’être satisfaits, ces oncles le traitèrent de voleur et l’attaquèrent en justice. Encore une fois, il saura déjouer leurs desseins et s’en sortit victorieux. Mais lassé et déçu par la perfidie des siens, il décida de quitter le village pour s’installer avec sa famille dans une grande ville, loin des manigances des oncles. Je crois que mon père avait frôlé une dépression. Ma mère me racontait qu’il faisait les grands pas dans le couloir de leur appartement chaque nuit, et qu’il parlait tout seul des heures durant. Enfin, il réussira encore une fois à dépasser les événements, et quand je vins au monde, il considérera ma naissance comme une récompense divine à sa patience.
Des années plus tard, alors que j’étais encore au collège, il m’emmènera dans ses bureaux et me montrera son travail. “Regarde mon fils. Apprends. Car un jour tout cela te reviendra”, ne cessait-il de me répéter.
Comme mes sœurs, on m’inscrira dans une grande école, et à l’instar de mon père je suivis une très bonne scolarité. Après le bac, j’optais pour des études techniques. J’étais très doué pour les études comptables et les expertises. Mon père était fier de moi. Une fois le diplôme en poche, je courus les contrées lointaines pour parfaire ma culture. Les voyages forment. À 25 ans, je pouvais facilement diriger les multiples succursales de mon père. Mes deux sœurs s’étaient mariées, et mes parents avait besoin de se reposer et de se retrouver de temps à autre. Je leur suggérais donc de m’occuper des affaires familiales. Ils furent heureux et fiers de constater que je m’en sortais bien. Et moi de mon côté je me surpassais pour ne pas les décevoir.
Le jeune homme marque une pause, et prend une autre gorgée de thé, avant de demander :
- Je ne vous ennuie pas avec toute cette histoire, madame ?
- Oh non ! s’écrie Linda, je suis de plus en plus intriguée par ton récit. Que s’est-il passé ensuite ?
- Eh bien...
Il hésite une seconde.
- Quelques années plus tard, mes parents périrent dans un terrible accident de la circulation, alors qu’ils se rendaient au bled pour assister au mariage d’une cousine.
- Oh ! Je suis désolée. Cela doit être bien pénible pour toi d’évoquer ce passage.
Elle jette un coup d’œil à la pendule et constate que l’heure de dîner était dépassée.
- Cela suffit pour ce soir, Youcef. Il se fait tard, et nous avons oublié de dîner. Tu devrais remédier à ça tout de suite.
- Bien sûr, madame. Mais avant de penser au dîner, avez-vous songé à prendre vos médicaments ?
Linda ouvrit tout grands ses yeux.
- Ah là là… J’ai totalement oublié.
Elle se penche et prend une boîte de comprimés sur le guéridon.
- Je vais vous chercher un verre d’eau, lance le jeune homme en se levant.
Linda avale son comprimé et regarde le jeune homme qui se tenait devant elle, attendant ses instructions.


(À suivre)
Y. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER