Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Autres / Récit de Yasmina Hanane

Si ma vie m’était contée

21e partie

Résumé : Après une nuit agitée, Yamina attendit le départ de son mari pour se lever et se rendre au magasin. Des clientes l’attendaient. L’une d’elle voulait qu’elle l’aide à choisir les tenues de présentation de sa fille.

 

Une autre cliente se lève et lance d’une voix autoritaire :
-J’étais là bien avant vous, madame. Comment osez-vous donc prendre les devants, alors que j’étais déjà dans ce magasin lorsque vous êtes arrivée.
La première cliente, faisant fi de la remarque de la seconde, continue sur sa lancée :
-Mme Yamina, vous avez un goût exquis en matière d’habillement, et je ne saurais faire mon choix sans compter sur votre aide.
Outrée, la première cliente s’immisce entre les deux dames.
-Si vous continuez sur votre lancée, vous allez me faire passer la journée entière dans ce magasin, madame. Moi je ne suis ici que pour l’acquisition d’une toilette de soirée. Vous voudrez bien avoir l’obligeance de vous écarter afin que je puisse discuter avec Mme Yamina.
Sentant l’orage venir, cette dernière lève une main suppliante.
-Mesdames, mesdames, je vous en prie.
-Mais je vous assure que...
-Je sais. Vous étiez là toutes les deux à m’attendre depuis l’ouverture du magasin. Je regrette d’être arrivée en retard, et je vous en fais encore mes excuses. Nous allons procéder minutieusement aux choix de vos toilettes.
Vous, madame, si ce n’est qu’une robe de soirée qui vous intéresse, nous allons y remédier tout de suite. Nous venons de recevoir des modèles très en vogue, et mes vendeuses se feront un plaisir de déballer pour vous des spécimens uniques.
C’est ce que vous désirez, n’est-ce pas madame ?
Freinée dans son élan de colère et séduite par la proposition de Yamina, la femme, ébahie, met une main devant sa bouche.
-Oh ! Oui. Bien sûr. Si vous m’assurez que ces modèles sont récents et originaux.
-Tout à fait, madame.
-Bien alors qu’on me montre ces toilettes.
Yamina fait signe à l’une des vendeuses pour s’occuper de cette cliente et revient vers celle qui se tenait un peu à l’écart.
-Alors ma bonne dame, vous voulez enrichir le trousseau de votre fille par des tenues de nos collections.
-C’est ça. J’aimerais qu’elle ait ce que vous avez de plus beau dans votre magasin.
-Alors, suivez-moi, madame.
La journée s’étirait. Yamina avait eu fort à faire avec l’incessant va-et-vient des femmes et des jeunes filles qui affluaient au magasin et accaparaient des articles proposés. Rien n’échappait à l’œil expert et vigilant des clientes.
Les parfums, les cosmétiques, les bijoux fantaisie, les foulards, les chaussures, tout ce qui pouvait rehausser la beauté et l’élégance féminine était le bienvenu.
Yamina qui se tenait devant son comptoir, regardait tout ce monde avec un plaisir non feint. Il suffit parfois de peu pour rendre le sourire à un cœur aussi sensible que celui d’une femme. Cette dernière est souvent confrontée à un choix assez délicat et tente de trouver les réponses à ses questions avant de procéder à ses achats.
Yamina se faisait alors un plaisir de conseiller et d’orienter ces “rebelles” qui passent parfois plusieurs heures à tourner en rond, avant d’opter pour un article.


(À suivre)
Y. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER