Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Autres / Récit de Yasmina Hanane

Si ma vie m’était contée

26e partie

Résumé : Slimane tente de regagner la confiance de sa femme. Cette dernière lui demande de l’emmener avec lui en Tunisie. Il refuse et tente d’argumenter son refus par un emploi du temps chargé. Yamina trouve qu’il avait un comportement bizarre.

 

Elle secoue la tête et soupire.
-Je trouve bizarre tes fréquents déplacements en Tunisie. Enfin, c’est ce que tu me racontes. Il y a aussi ces appels que tu donnes en catimini dans ton bureau, en prenant soin de t’enfermer à double tour, ton refus de me faire rencontrer les quelques membres de ta famille qui vivent au bled, et que tu refuses même de nommer ou d’inviter. Tiens ! Pourquoi n’irions-nous pas au bled leur rendre visite ?
Slimane suffoque et son visage vire au rouge.
-Tu n’es pas sérieuse, Yamina. Je n’ai plus revu ma famille depuis plus de quarante ans.
-Une raison supplémentaire pour renouer avec leur descendance, et avec les lieux de ton enfance.
Il secoue la tête.
-Non. Tu ne peux pas comprendre. Ces gens ne se rappellent sûrement plus de moi. Ils ont pris chacun sa part d’héritage et dilapidé le reste. Comme je suis plutôt aisé, je n’ai jamais cherché ni à renouer avec eux ni à récupérer ce que j’appellerais mon dû.
Yamina soupire encore.
-Je crois que je perds mon temps avec toi, mon cher mari. Il y a des moments où je me demande réellement si je suis vraiment ton épouse.
Il fronce les sourcils.
-Tu doutes donc de moi, ma chérie ?
Elle ouvre ses deux mains.
-Quelle est la femme qui ne douterait pas de son mari après avoir découvert qu’il lui avait débité des mensonges pour camoufler sa
stérilité.
Slimane s’approche d’elle et met ses deux mains sur ses épaules.
-Tu reviens encore sur ce sujet ? Je t’ai profondément blessée, Yamina, je l’avoue. Je le regrette infiniment. Que pourrais-je donc faire pour me racheter ?
-M’emmener avec toi en Tunisie.
Slimane se tut. Ses lèvres tremblèrent un moment, et il détourne les yeux.
-Tu insistes encore pour m’accompagner en Tunisie ?
-Oui. J’aimerais en avoir le cœur net. Je veux visiter ton agence et rencontrer tes coéquipiers.
-Il y a quelques semaines, tu voulais visiter le Sud algérien. Rappelles-toi…
-Nous pourrions le faire durant les prochaines vacances.
Il se gratte la tête puis réplique :
-Bien. Alors prépare-toi. Nous allons démarrer demain à l’aube.
Yamina referme ses registres et éteint les lumières. Le magasin sera fermé durant deux jours. Tant pis pour les rendez-vous du week-end, elle se rattrapera à son retour.
La route s’allongeait. Slimane qui conduisait durant plusieurs heures sentit ses paupières s’alourdir. Il se tourne vers son épouse qui somnolait sur son siège pour lui proposer une halte dans un petit hôtel, non loin de la frontière tunisienne. Yamina accepte. Elle était fatiguée et voulait prendre une douche et se changer.
Ils reprirent la route deux heures plus tard, et arrivèrent à Tunis dans la soirée. Malgré l’heure tardive, Slimane gare devant son agence. Yamina jette un coup d’œil à travers la vitre à la bâtisse qui lui faisait face. On lisait “Manel Import-Export”. Pourquoi une telle appellation ?
Son mari, remarquant son air interrogateur, lui ouvre la portière et l’invite à descendre.
-Tu te demandes pourquoi j’ai donné un tel nom à mon agence, n’est-ce pas ?
-Effectivement…
Il se met à rire.
-Il n’y a rien de bizarre. C’est tout simplement le nom de la fille de l’un de mes associés.


(À suivre)
Y. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER