Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Autres / Récit de Yasmina Hanane

Si ma vie m’était contée

30e partie

Résumé : Lasse d’attendre son mari qui ne rentrait pas, Yamina décide de partir à sa recherche. Certes, elle ne connaissait pas la ville, mais un taxieur lui proposera ses services. Un peu plus tard, elle se retrouve devant l’agence de son mari…

Un agent d’entretien faisait le ménage. Il fronce les sourcils à sa vue :
-Madame cherche-t-elle quelqu’un ?
-Oui, mon mari… Slimane D… Il devait voir ses collaborateurs… Ils sont associés dans la gérance de cette agence…
L’homme toussote :
-Oui… Je... Je connais bien votre mari, madame… Cependant, nous sommes au week-end, et l’agence est fermée…
Elle acquiesce :
-Je sais. Néanmoins, nous sommes passés hier soir, et il a pris quelques registres… Puis, je suppose qu’il était revenu récupérer quelque chose, ou faire les comptes… Je… je pensais le trouver ici…
L’homme toussote encore :
-Heu… Non, madame… Je n’ai pas vu M. Slimane… Je suis là depuis le début de la matinée, et personne n’est venu.
-Mais il était sûrement là dans la 
soirée…
-Je ne saurai vous le dire, madame… Cependant, je pourrai vous passer M. Mourad, le responsable 
financier…
-Heu… Oui pourquoi pas, si vous avez ses coordonnées… L’homme dépose son balai, et prend un calepin de sa poche, avant de s’approcher d’un téléphone pour former un numéro… Il discute quelques secondes avec son interlocuteur, et lui explique en quelques mots la situation, puis tendit le combiné à Yamina…
-M. Mourad est surpris… Il n’attendait pas votre mari pour ce 
week-end…
Yamina, un peu hésitante, prend le combiné… 
Le responsable financier lui explique que, certes, Slimane venait de temps à autre en Tunisie, pour des réunions d’équipe et des échanges commerciaux, mais comme le transit n’était pas en sa période la plus chaude de l’année, il n’était pas prévu qu’il leur rende visite avant le début de l’été alors qu’on était encore au printemps…
La jeune femme lui assure qu’ils étaient venus la veille, et que son mari avait récupéré des documents.
-Je ne sais pas ce qu’il a pu prendre, mais d’habitude, il me contacte avant son arrivée, et nous programmons une réunion…
-Heu... Vous voulez dire qu’il ne vous a pas contacté ?
-Non, madame… Heu… il est peut-être chez sa famille…
-Sa famille ? Vous voulez insinuer qu’il a une famille en Tunisie ?
L’homme marque un temps d’arrêt avant de répondre :
-Non… Heu… je voulais plutôt dire que Slimane s’était rendu chez des amis… Il en a beaucoup en 
Tunisie…
Yamina déglutit :
-Je ne sais plus que penser…
-Madame, vous vous faites du mauvais sang pour rien. Slimane a toujours été imprévisible sa vie durant… Il est sûrement en train de discuter avec un client, et a oublié l’heure… Je ne pourrais que vous conseiller de retourner à l’hôtel et d’attendre son retour…
La jeune femme soupire :
-C’est sûrement ce que je vais faire…
Le cœur lourd, et l’esprit préoccupé, elle reprend la route… Le taxieur la déposera à l’entrée de l’hôtel…


(À suivre)
Y. H. 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER