Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Autres / Récit de Yasmina Hanane

Le voyou

39e partie

Résumé :  Farid entame une discussion avec Karima. Il lui révèle qu’il avait l’intention de tout reprendre à zéro dans sa vie, de se stabiliser et de chercher un job. Karima est sidérée. Le prenant de court, elle lui demande de lui faire visiter l’appartement.

 

Elle hoche la tête :
-Oui. Il est 21h30. Nous pourrons prendre un taxi.
-À cette heure-ci ? Tu veux rire ?
-Pourquoi pas, Farid ? Je suis pressée de voir mon futur foyer. Je ne vais pas fermer l’œil jusqu'à ce que tu m’emmènes le visiter. Allons,  ne me refuse pas ce plaisir mon cher mari.
Farid se met à arpenter la chambre :
-Il n’était pas dans mes intentions de te faire visiter cet appartement avant d’avoir honoré mes premières créances. D’ailleurs, je ne voulais même pas t’en parler. Heu. C’est un peu les circonstances qui m’ont mené à le faire. Tu me faisais de la peine à te voir ainsi porter tout ce fardeau familial sur le dos. Heu... je… j’aimerais être tout d’abord rassuré sur l’évolution de ce prêt bancaire que j’ai contracté. Je veux dire que dès que tu m’auras remis tes économies et hypothéqué tes bijoux, puisque c’est ce que tu veux faire, je pourrai voir plus clair dans mes affaires, et je serai bien sûr soulagé et prêt à passer à l’action. Alors nous emménagerons sans plus tarder.
-Mais je veux juste voir l’appartement. Je veux juste faire une petite virée pour avoir une idée des lieux.
Farid secoue la tête :
-Laisse-moi le plaisir de te faire une belle surprise ma chérie. Tu veux bien ?
Karima tente de camoufler sa déception par un haussement d’épaules :
-Tu sais toujours avoir le dernier mot.
Il se rassoit à côté d’elle et lui entoure les épaules :
-Je te promets de régler toutes les formalités dans les meilleurs délais. Une semaine tout au plus, et tout rentrera dans l’ordre. Cela te va ma chérie ?
Elle soupire :
-Je n’ai aucun choix à faire puisque tu me mets toujours devant des situations déjà conquises.
-Comme pour notre mariage.
Elle lève une main :
-S’il te plaît, ne me rappelle plus cette époque.
-Pourquoi ? Parce que tu trouves que tu t’es mariée avec moi sur un coup de tête ?
Elle baisse les yeux :
-Je n’ai pas dit ça.
-Mais tu le penses.
-Non. Je… non... je ne sais plus quoi penser en fait.
Elle s’étire et baille :
-J’ai sommeil Farid. Ma journée à l’école a été bien remplie, et je viens de terminer la correction des copies de composition.
Il se lève :
-Alors fais comme Feriel, mets-toi au lit et ferme les yeux. Si tu veux, je vais te chanter une berceuse pour t’aider à t’endormir rapidement.
Elle rit :
-Merci pour ta sollicitude, mais je n’ai besoin que d’être rassurée sur notre avenir pour pouvoir fermer les yeux et dormir comme un ange...
-Alors sois-le, et fais de beaux rêves.

 


(À suivre)
Y. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER