Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Autres / Récit de Yasmina Hanane

Le mendiant de l’amour

40e partie

©Dessin/ALi Kebir

Résumé : Youcef ressentait le désarroi et la solitude de Linda. Avant de monter dans sa chambre, la jeune femme se débarrassera de son alliance. Après le dîner, elle confiera au jeune homme qu’elle avait rencontré son avocat.

Youcef allait riposter, mais elle lève la main et continue :
- Je lui ai tout raconté à ton sujet, et je lui ai demandé de se renseigner auprès des banques sur les nouvelles procédures d’accréditation. Peut-être pourra-t-il trouver une solution à tes problèmes d’argent bloqué par la procuration ? En tous les cas, il m’a promis de tout faire pour tirer cette affaire au clair, et je sais que je peux compter sur lui.
Youcef se lève et se met à arpenter le jardin avant de revenir se rasseoir.
- Moi aussi j’ai fait quelque chose.
Linda lève vers lui un regard interrogateur.
- Oui. J’ai contacté un de mes anciens employés, et lui ai indiqué l’emplacement de mon coffre ainsi que le code d’ouverture. Il m’a promis de récupérer tous les dossiers qui s’y trouvent.
- Ne risque-t-il pas de se faire prendre ?
- Personne ne connaît l’emplacement de ce coffre. Cet employé a l’habitude de travailler avec moi et dans mon bureau à chaque fois que cela était nécessaire. Je suis sûr que le cousin lui fait appel aussi pour certaines transactions commerciales, et qu’il doit passer ses soirées à éplucher les anciens registres comptables, c'est-à-dire les miens. Donc personne ne suspectera quoi que ce soit s’il tarde un peu dans le bureau directorial après les heures de travail.
Linda sourit.
- On voit que tu ne perds pas ton temps. Et que penses-tu de mon intervention auprès de mon avocat ?
Il pousse un soupir.
- C’est une bonne chose. Mais pourra-t-il arriver à soutirer des preuves ?
- Oui, je le pense. Tu devrais penser à te mettre en contact avec tes médecins traitants le plus tôt possible afin d’établir ces fameux certificats médicaux. Il en aura sûrement besoin pour traiter cette affaire.
Youcef acquiesce.
- Oui, dès demain je les appellerai. J’espère qu’ils ne vont pas refuser de m’aider.
- Pourquoi refuseront-ils donc ? Ils t’ont traité et doivent le confirmer par les documents requis.
- Je sais, mais mon cousin est machiavélique et ne recule devant rien. N’ira-t-il pas les menacer ?
- De quoi ? De les mettre en
prison ? Ce serait la preuve formelle de sa cupidité.
Elle secoue la tête.
- Personne ne doit savoir ce que tu es en train de préparer. Ni tes médecins ni qui que ce soit jusqu'à ce que l’affaire passe en justice. C’est uniquement là que se jouera la carte de la vérité.
- Je l’espère de tout cœur.
Linda prend quelques billets de banque et les lui tend.
- Qu’est-ce que c’est ?
Juste une aide pour te conforter dans tes démarches. Considère-la comme une avance sur ton salaire.

(À suivre) Y. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER