Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Autres / Récit de Yasmina Hanane

Le voyou

43e partie

Résumé :   Farid retrouve Lamia. Cette dernière semblait heureuse de le revoir. Elle lui révèle qu’elle aimerait prendre un bol d’air. Il lui avoue qu’il n’aimait pas les femmes exigeantes. Elle ne l’était pas, il pourrait y avoir plus qu’une amitié entre eux.

Elle sourit :
- Tu veux bien mettre la radio ?
Il s’exécute, et une musique douce emplit l’atmosphère
- C’est du Mozart ça…
Il fait la moue.
- Je suis inculte en matière de musique classique.
- Moi j’ai quelques notions… Il m’arrive souvent d’écouter Tchaïkovski, parfois Beethoven…
- Le sourd ?
- Oui, il a été atteint de surdité à un âge précoce.
- Et comment a-t-il fait pour écrire toutes ces symphonies ?
- Eh bien, on dit que les sourds sont très sensibles aux vibrations, c’est comme certains pilotes qui ont dépassé le mur du son…
- Ne me dis pas qu’ils étaient sourds !
- Si, la plupart d’entre eux, parfois des femmes, ont même piloté des avions supersoniques des années durant et ils étaient seuls dans cette aventure.
Farid pousse un sifflement :
- Quel courage !
- On dit que tous les handicapés développent une tendance vers le fantastique ou l’extraordinaire. La psychologie n’arrive pas encore à expliquer ce mystère. Les voies de la nature sont souvent inconnues et impénétrables…
- Et toi Lamia, qu’as-tu développé ?
- Moi ?  Rien, sauf  peut-être une terrible tendance à la solitude…
- Ça c’est mauvais… Et je vais te promettre de t’aider à sortir de ta coquille et à retrouver une vie plus gaie.
Elle se tut, puis le regarde avant de lancer d’une voix nouée par l’émotion:
- Pourquoi veux-tu faire tout ça pour moi Farid ?
Le jeune homme se retourne vers elle et répond sur un temps compatissant :
-Tu poses de drôles de questions, Lamia. Tu n’as donc pas compris que j’ai développé de profonds sentiments envers toi ?
La jeune femme renifle et murmure :
- Je ne veux pas rêver…
- Ce n’est pas un rêve, c’est la
réalité !
- Si c’est le cas, je n’arrive pas à l’admettre.
- Tu l’admettras, il suffit d’avoir confiance.
Il met sa main sur la sienne, et elle ferme les yeux… La musique pénétrait dans son âme et elle se dit que si c’est un rêve qu’elle vivait, elle n’aimerait pas se réveiller.
Ils étaient arrivés à un café au bord de la grande bleue, Farid stationne au parking et l’aide à descendre du véhicule. Il lui tend sa béquille et referme la portière avant de lui prendre le bras.
- Tu veux qu’on s’installe à l’intérieur ou à l’extérieur ?


(À suivre)
Y. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER