Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Autres / Récit de Yasmina Hanane

l’artiste

46e partie

©Dessin/Mokrane Rahim

Résumé : Kahina s’endort sur le sofa du salon, rompue de fatigue… La petite Rym la réveillera au milieu de la nuit. Elle se glisse enfin dans son lit. Mais comme le sommeil la fuyait,  elle rejoint son bureau pour entamer le récit de Tahar. Mustapha la surprendra.

Un bruit, me tire de mes méditations… Je me retourne vivement pour rencontrer le regard de mon mari.
-Que fais-tu à cette heure-ci devant ton écran, Kahina ?

Je hausse les épaules :
-Je n’arrive pas à fermer l’œil, alors je tente de travailler un peu sur mon prochain feuilleton…
-Tu devrais penser à te reposer, l’aube se lèvera bientôt, et une longue journée t’attend…
Il s’approche un peu plus de l’écran, et tente de décortiquer les premiers mots.
-Que vas-tu nous narrer cette fois-ci ?
-Heu… Une histoire qui sort de l’ordinaire…
-Hum…
Il sourit :
-Tes histoires sont toujours extraordinaires, Kahina...
Je lui donne une tape sur la main :
-Cesse de te moquer de moi Mus…
-Je n’en ai vraiment pas envie, crois-moi…
Il se tut, et se remit à lire, avant de lancer :
-Je me demande souvent comment tu fais pour trouver toutes ces expressions qui accrochent...
-Mes expressions ne sont rien d’autres qu’un amalgame de mots que je tente d’aligner dans un ordre substantiel et cohérent…
Je me tus… Mustapha s’étire et s’assoit en face de moi :
-Il y a une flamme qui brille dans tes yeux ma chérie… Et lorsque je la détecte, il n’y a nul doute que tu prépares quelques évasions littéraires qui ne laisseront pas tes lecteurs indifférents…
Je me demandais à ce moment précis, comment il aurait réagi si Tahar lui avait raconté ce récit qui dévoilait un pan de son enfance… Je me demandais aussi si je ne ferais pas mieux de le mettre au courant de mon entretien avec lui… Mustapha était après tout mon mari, et je ne devrais rien lui cacher… Même pas les confidences de notre ami en commun… Je relève la tête et le fixe dans les yeux avant de demander :
-Mus… N’as-tu pas l’impression que Tahar est parfois bizarre dans son comportement ?
Il hausse les épaules :
-Comme tous les artistes, il a un peu ce côté farfelu…
-Toi aussi tu es artiste…
Il rit :
-Et tu constates que je suis trop sage, n’est-ce pas ?
-Pas toujours… Tu as aussi tes sautes d’humeur…
-Tout comme toi…

(À suivre) Y. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER