Scroll To Top

Autres / Récit de Yasmina Hanane

La phobie

57e partie

©Dessin/Mokrane Rahim

Résumé : Amel raccroche avec sa belle-sœur et se met à humer le parfum de Ramzi qui flottait encore dans l’air… Elle se rappelle alors d’un tas de souvenirs. Sa mère vint aux nouvelles et remarque son air anxieux. Elle tente de rassurer sa fille. Tous les couples vivent des malentendus.

La jeune femme acquiesce :
- Je comprends maman, mais rassure-toi… Pour le moment, nous nous entendons à merveille Ramzi et moi.
- Bien ! Je me trompe donc… Alors couvre-toi bien et tâche de dormir un peu jusqu’au dîner…
Une fois seule, Amel s’allonge sur le sofa du salon et prend un livre. Pour chasser ses idées noires, elle plonge dans un récit romantique. Elle s’identifie à l’héroïne et s’imagine une fin aussi heureuse que la sienne. La sonnerie du téléphone la tire de ses rêveries. Elle décroche et la voix de Ramzi la surprend :
- Salut Amel, comment te sens-tu ?
- Assez bien. Je suis en train de lire…
- Ta fièvre a baissé ?
- Oui… J’ai pris un comprimé d’aspirine, et même ma migraine s’est estompée…
- Petite folle ! Tu es tellement sensible que je ne sais plus comment me comporter avec toi…
- Mets-toi donc à ma place. Si jamais un inconnu t’appelle et te demande de t’éloigner de moi, comment réagiras-tu ?
- Je lui tordrais le cou… (il rit ). Je comprends amplement ta réaction ma chérie, mais je t’assure qu’il n’y a pas de quoi fouetter un chat…
Comme elle ne répondait pas, il poursuit :
- Amel, je voulais te proposer quelque chose en venant chez toi mais tu m’as totalement fait oublier le sujet…
- Hein ? Quel sujet ?
- Ta robe de mariée…
- Ma robe de mariée ?
- Oui… Je veux t’offrir une robe de mariée. Cela t’ennuierait-il que je la choisisse moi-même ?
Prise au dépourvu par cette proposition impromptue, elle ne sut quoi répondre. Au bout de quelques secondes de silence elle lance :
- Je n’y avais même pas encore
pensé.
- Eh bien, nous y sommes… Tu veux une robe longue avec la traîne, ou une robe courte avec chapeau et…
Elle se met à rire :
- Ramzi… c’est pour me détendre que tu fais cette proposition ?
- Voyons Amel… ne penses-tu pas qu’il est temps de préparer notre mariage ?
La jeune femme ferme les yeux et sentit une onde de joie l’envahir… Elle se voyait au bras de son bien-aimé, parée telle une princesse.
- Alors que préfères-tu ?
- Heu… Je ne sais pas trop. J’opterais plutôt pour une robe longue avec traîne et bouquet de fleurs…
- Hum… Je crois que nos goûts se rejoignent, ma belle… C’est ce que je voulais choisir pour toi. Je voulais t’en faire la surprise…

(À suivre) Y. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER