Scroll To Top

Autres / Récit de Yasmina Hanane

Kidnapping

81e partie

©Dessin/ALi Kebir

Résumé : Affligé par le décès de sa femme, le vieux Kader tente de retrouver ses esprits. Il entend un bruit et court dans la chambre du petit pour constater que ce dernier avait disparu.

Il sort dans le jardin, puis contourne la maison, et fait même le tour de toute la propriété en inspectant les anciennes écuries, les vergers, le puits, et même les arbres.
En vain. Choukri demeurait introuvable.
Où avait-il donc pu passer ? Il se rappelle alors son véhicule parqué au garage et s’empresse de s’y rendre. L’enfant était là ! Il était assis devant le volant et s’amusait à le tourner dans tous les sens. Le vieux Kader porte la main à son cœur qui palpitait et reprend son souffle avant de sermonner l’enfant.
-Choukri, tu m’as fais une peur bleue ! Pourquoi ne répondais-tu pas à mes appels ?
Mais, occupé par son jeu, l’enfant se contente de regarder le vieil homme. Kader le prend par le collet et le tire d’une main impatiente.
-Descends de là. J’ai d’autres chats à fouetter aujourd’hui pour céder à tes caprices. Pour commencer, viens prendre ton petit-déjeuner.
Choukri tente de résister, mais le vieil homme resserre sa poigne et l’oblige à descendre du véhicule.
-Viens par là, allez, viens !
Un peu surpris et terrifié en même temps, Choukri consent à le suivre de mauvaise grâce. Kader l’oblige à retourner dans la maison, et lui intime l’ordre de s’attabler dans la cuisine. Il lui verse un verre de lait et lui donne un morceau de galette.
-Aller mange, et ne bouge pas d’ici jusqu'à ce que je revienne.
Un peu rassuré sur le sort de l’enfant, le vieil homme retourne auprès du corps de la défunte.
Il se demande s’il devrait procéder à son enterrement avant de se rendre à la police, ou laisser son corps ici dans cette pièce jusqu'à nouvel ordre. Tout de même, il devrait déclarer le décès !
Tant pis si on exigeait une autopsie, il reconnaîtra sans aucune hésitation qu’il l’avait attachée et qu’elle avait passée la dernière nuit sur le sol glacial de la chambre.
D’ailleurs, ne devrait-il pas aussi raconter toute la vérité sur le rapt de Choukri et leur fuite de la ville jusqu'à ce village perdu dans les montagnes ?
Il se met à se frapper la tête. S’il avait été un peu plus consciencieux, il n’en serait pas là avec ses regrets et ce drame qui venait de le frapper. Il aurait pu jeter ne serait-ce qu’un coup d’œil dans cette pièce glaciale, la veille, avant d’aller se coucher. Khadidja avait dû mourir dans la nuit. S’il était intervenu auparavant, peut-être qu’il l’aurait sauvée !
Les questions, les suppositions, les regrets se suivaient dans son esprit. Pris dans l’engrenage infernal d’une situation qui le dépassait, Kader se met à tourner en rond, puis revient vers le corps de sa femme. Elle paraissait paisible dans son sommeil éternel. Elle ne devait plus souffrir et il en ressentit un petit soulagement, à la pensée qu’elle était peut-être au paradis et veillerait sur lui jusqu'à la fin de ses jours. Il se remet à prier, puis se relève et se rend dans la cuisine. L’enfant avait bu son lait et était en train de manger sa galette. Kader lui caresse les cheveux et tire une chaise pour s’asseoir près de lui.
-Ah ! comme j’aurais aimé avoir encore ton âge et me perdre dans l’insouciance de l’enfance, mon petit !
Choukri avale un bout de galette et relève des yeux implorants vers lui. Le vieil homme repasse sa main dans ses cheveux avant de soupirer.
-Les choses ont viré au vinaigre, fiston. Khadidja nous a quittés. Elle est partie.
L’enfant s’arrête de manger pour lancer :
-Je veux partir. Partir chez maman. Khadidja est partie chez maman ?

(À suivre) Y. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER