Scroll To Top

Autres / Récit de Yasmina Hanane

Kidnapping

83e partie

©Dessin/ALi Kebir

Résumé : N’ayant plus le choix, le vieux Kader prend la main du petit Choukri et se met en route pour se rendre au village. Pris dans ses méditations, il ne se rendra pas compte qu’il faisait fausse route. L’enfant demande à boire.

Le vieil homme redescend alors sur terre et regarde autour de lui avant de s’exclamer.
-Mon Dieu ! Nous sommes dans la mauvaise direction !
-Je veux de l’eau. J’ai soif. J’ai soif.
Kader se penche vers l’enfant.
-Je te donnerais volontiers à boire si j’avais pensé à prendre une bouteille d’eau avec moi, mais il se trouve que je n’y ai même pas pensé. En sus, nous allons revenir sur nos pas. Le village est de l’autre côté de la montagne. Un peu de courage fiston. Nous y arriverons dans un moment.
L’enfant se met à pleurer. Il était fatigué, et cette randonnée à travers la forêt de bon matin ne l’enchantait guère. Il voulait sa maman. Oui. Sa maman. Soudain, il se laisse tomber dans l’herbe encore mouillée par la rosée et se met à taper de ses deux poings dans le sol dur et rocailleux.
-Maman. Maman. Je veux ma maman !
Kader se penche vers lui.
-Nous allons justement retrouver ta maman. Choukri arrête ton cirque. Je suis aussi blasé que toi, et Dieu seul connaît l’ampleur de mon désarroi. Allez, relève-toi, nous allons rebrousser chemin pour descendre au village.
Mais l’enfant ne l’écoutait plus. Il n’avait plus qu’une seule intention : courir à travers champs et aller retrouver sa maman ! Kader fait un geste vers lui et tente de le soulever dans ses bras, mais il détourne la tête et prend ses petites jambes à son cou pour s’engager dans une clairière. Le premier moment de surprise passé, Kader se met à courir derrière lui en criant :
-Choukri, reviens ! Choukri ne fais pas ça ! Reviens !
Mais l’enfant venait de disparaître derrière un arbre, et Kader, reprenant difficilement son souffle, se rendra compte qu’il n’arrivera jamais à le suivre. Il s’adosse à un rocher et se laisse glisser. Le burnous encombrait ses gestes. Il le rabat sur son dos et se remet à marcher en criant de plus belle :
-Choukri, reviens ! Tu vas te perdre dans la montagne !
Soudain, alors qu’il pensait s’être rapproché de l’endroit où l’enfant se cachait, il perd pied et glisse de tout son long sur le chemin escarpé. Sa tête heurte une pierre. Le sang gicle.
Un voile se forme devant ses yeux, puis l’image de Khadidja. Il tend la main vers le visage de son épouse et se laisse bercer par le chant d’une lointaine mélodie.
C’était une ancienne chanson du terroir. Celle-là même que sa femme chantait au début de leur mariage. Maintenant, il se sentait en paix. Le monde lui parut moins lugubre.
Il ferma les yeux pour se reposer un moment et se sentit emporter dans un tourbillon de félicité. Il avait enfin retrouvé sa sérénité d’enfant !
Le soleil tapait fort maintenant. Le corps du vieux Kader gisait non loin d’un ruisseau !
Choukri n’arrête sa course que lorsque ses petites jambes ne le portent plus. Il s’arrête alors et se met à marcher sans but à travers la clairière.
Il avait faim, soif, et avait surtout très peur. Il entendit un chien aboyer au loin. Il avait peur des chiens. Il cherche une cachette et son regard rencontre une petite grotte nichée dans les rochers. Il s’agenouille à son entrée et ne bouge plus.
Le chien reprend ses aboiements. Choukri se met à pleurer. Maintenant il tremblait de tout son être. Il cherche des yeux le vieux Kader, mais ne le voyant nulle part, il s’affale sur le sol et se met à sangloter en appelant sa maman. Des nuages s’amoncellent. Le ciel disparut et la clairière s’assombrit.

(À suivre) Y. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER