Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Reportage

Flambée des prix de l’huile d’olive

800 dinars le litre, qui dit mieux ?

 Le prix de l’huile d’olive bat tous les records à Bouira. En effet et alors que la campagne oléicole de cette année vient d’être entamée, cet or vert culmine déjà à 750, voire 800 DA le litre. Ce prix faramineux est d’autant plus incompressible, car pour cette année, on prévoit une bonne récolte, contrairement à la saison précédente, où elle a été, faut-il le rappeler, particulièrement maigre. Ainsi dans les diverses huileries de la wilaya, les prix vont de 750 DA pour atteindre les 800 DA. Un prix record qui n’a jamais été enregistré. Cette hausse est d’autant plus inexpliquée, car les services de la DSA de Bouira, qui se sont exprimés sur les ondes de la radio locale, ont indiqué une production prévisionnelle de l’ordre de 7 millions de litres, avec un rendement de 18 litres le quintal d’olives. Contrairement à l’année dernière où on atteignait les péniblement les 3 millions de litres, les prix de l’huile étaient relativement abordables, puisqu’ils oscillaient entre 650 et 700 DA/l. Pour une huile neuve (pressurée cette année), Khaled, la cède à 750 DA/litre, tandis que pour une huile ancienne le litre est cédé entre 650 à 700 DA. Interrogé à propos de ces prix assez exorbitants, notre interlocuteur insistera sur le fait que le coût de la production et les frais inhérents au transport, ont également augmenté, ce qui expliquerait, selon lui, cette hausse vertigineuse.


R. B.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER