Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Reportage

Olympiades 2012

Des jeux made in England

Plus que six mois avant “London 2012”. 10 000 athlètes représentant 205 nations prendront part à cet événement sportif planétaire, qui se déroulera devant 80 000 spectateurs et environ 4 milliards de téléspectateurs. Ne se montrant guère impressionnés par les performances des Chinois il y a 4 ans, les Anglais veulent donner une estampille particulière à leurs JO. Rien de monumental, juste une ambiance rock’n’roll, rehaussée d’un soupçon de prestige royal.


Le compte à rebours de “London 2012” a commencé. Vendredi 27 janvier, six mois exactement avant le début des Jeux olympiques, le comité d’organisation a dévoilé, avec beaucoup d’excitation le programme des festivités qui marquera la cérémonie d’ouverture, le 27 juillet prochain. Le spectacle sera orchestré par Danny Boyle, le cinéaste oscarisé pour son film Slumdog Millionnaire en 2009.
Il s’intitule Les îles aux merveilles, une trame allégorique inspirée selon son concepteur d’une pièce de William Shakespeare, La Tempête, et qui retrace la réhabilitation d’une terre infectée par les éjections de l’industrialisation. Le stade olympique est lui-même construit sur un site restauré, situé dans l’est populaire de Londres, l’East End. Il est cerné par des quartiers défavorisés que la municipalité et le gouvernement veulent réhabiliter, en impliquant leurs populations dans la préparation des jeux (8000 emplois locaux auraient été créés) et en les hissant en sites touristiques incontournables pendant cette manifestation. La torche olympique fera d’ailleurs un passage par Albert Square, sur les plateaux de tournage de Eastenders, un célèbre soap opera, situé à Walford. L’escale définitive du flambeau à Londres bouclera 1000 étapes de 10 000 km environ, à travers tout le Royaume-Uni.
Faisant voler les critiques sur les bénéfices exclusifs des JO pour la capitale, le comité d‘organisation s’est employé à associer le reste du pays aux réjouissances, à travers la programmation de tournois sportifs et de manifestations culturelles dans les autres villes du pays, dans les mois précédant le début des olympiades.
La Grande-Bretagne abrite les JO pour la troisième depuis 1908. En 1948, elle accueillait les sportifs du monde dans un climat de grande austérité, postérieur à la Seconde Guerre mondiale. Il y a quelques jours, la BBC a rappelé au bon souvenir des téléspectateurs, avec images à l’appui, le déroulement sans faste de la cérémonie d’ouverture des jeux, où l’on voit le roi Georges V assister à un lâcher de pigeons. à côté, les festivités qui ont marqué l’édition de Pékin, il y a quatre ans, sont monumentales. Même aujourd’hui, les Britanniques jouent la carte de la modestie (un budget de 13 milliards a néanmoins été consommé) et se gardent d’imiter leurs amis chinois. La crise économique aidant, les différentes festivités ont été conçues sans fioritures. Dany Boyle veut insuffler un caractère populaire à la cérémonie d’ouverture.
Dans les gradins de l’Olympic Stadium ce jour-là, la reine Elisabeth II sera présente parmi 80 000 spectateurs. Quatre milliards d’autres se contenteront de suivre l’événement à la télévision. Au pays de Shakespeare, de Chaplin et d’Hitchcock, le drame, l’humour et le suspense sont les ingrédients que Boyle a concoctés pour capter le regard de la planète. Si Pékin a impressionné le monde avec ses prouesses pyrotechniques, Londres entend se parer d’une ambiance rock’n’roll, en invitant à la cérémonie d’ouverture ses icones musicales. Des prestations pourraient être assurées par des artistes comme Muse, Coldplay, Led Zeppelin, The Rolling Stones, Elton John, Ringo Starr ou Paul McCartney. L’ex-leader des Beatles vient d’annoncer qu’il a été contacté par les organisateurs des JO et pourrait se produire sur scène.
Un avant-goût de la mégaparty sera donné à travers l’organisation du London Festival. Ces olympiades culturelles, qui s’étaleront du 21 juin au 9 septembre, seront rehaussées par la présence d’artistes qui viendront du monde entier. Un millier de manifestations sera organisé. Un hommage en particulier devra être rendu à Shakespeare, à travers des pièces de théâtre. Des acteurs comme Jude Law et Cate Blanchet font d’ailleurs partie du comité de préparation du festival. “Nous voulons créer ici à Londres un été pas comme les autres, afin que les Londoniens et les visiteurs, ou qu’ils soient dans la capitale, sentent qu’ils font partie de quelque chose d’exaltant et prennent part à des moments uniques qu’ils ne pourront vivre nulle part ailleurs”, explique Boris Johnson, maire de Londres. Le jubilé de diamant de la reine élisabeth II constitue un autre rendez-vous exceptionnel, qui précédera le déroulement des Jeux olympiques.
En dépit de la récession, les Anglais promettent de réserver une fête mémorable à leur monarque, qui célébrera cette année le soixantième anniversaire de son accession au trône. Des feux de joie et des banquets seront organisés à travers le pays entre le 3 et le 5 juin. Pour sa part, la reine devra faire une apparence assez spectaculaire en mer sur sa barge royale, entourée d’une flotte de 1000 navires. Un spectacle de cette nature, digne de l’époque glorieuse de l’empire britannique (où le soleil ne se couche jamais), sera une source de grand divertissement et susceptible de faire oublier aux sujets de sa majesté leurs soucis d’argent, en cette dure période de vaches maigres. Il est attendu que les Jeux olympiques produisent le même effet.
Aux railleurs qui les qualifient de manifestation dispendieuse, les organisateurs opposent un argument de taille. Comme Big Ben, Buckingham Palace ou la Tamise, les JO devront attirer autant de touristes. Habituellement, le pays reçoit 30 millions de visiteurs par an. L’été prochain, ils devront être encore plus nombreux. 10 millions de tickets d’admission aux différentes manifestations sportives sont actuellement en vente. Les premiers à fouler le sol britanniques sont néanmoins les athlètes étrangers. 205 pays prendront part aux JO. Des délégations de sportifs sont attendues à partir du 16 juillet, soit une dizaine de jours avant que la flamme olympique n’embrase la vasque de l’Olympic Stadium, devant la famille royale en guest star.

Les jeux par les chiffres
Comme l’ensemble de la presse étrangère à Londres, Liberté a reçu un dossier complet sur l’organisation des Jeux olympiques dont voici les principales statistiques.

26 sports, 39 disciplines
34 stades et enceintes sportives
8,8 millions de tickets
10 500 athlètes
302 cérémonies de remise de médailles
21 000 journalistes
19 jours de compétition
3000 encadreurs techniques
205 comités olympiques nationaux
7500 responsables d’équipes
5000 échantillons antidopage

Les JO prendront fin le 12 août. Ils seront suivis des Jeux paralympiques dont la date d’ouverture est prévue pour le 29 du même mois.